Quand Pyongyang traite la présidente sud-coréenne de "prostituée"

  • A
  • A
Quand Pyongyang traite la présidente sud-coréenne de "prostituée"
@ REUTERS
Partagez sur :

NOMS D'OISEAUX - Barack Obama a, lui, été qualifié de "maquereau" par le régime nord-coréen.

Le régime nord-coréen, guère avare de noms d'oiseaux pour ses ennemis, a franchi dimanche un nouveau degré dans l'injure verbale en comparant la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye à une "prostituée" et Barack Obama à un "maquereau".

Dans une diatribe particulièrement véhémente, Pyongyang a fustigé la relation d'un "maître et de sa marionnette" et agité la menace d'un "prix élevé" à payer par la dirigeante sud-coréenne.

"Le récent comportement de Park Geun-Hye avec Obama était celui d'une fille méchante et immature qui demande à des gangsters de rosser quelqu'un qu'elle n'aime pas", a estimé le Comité nord-coréen pour la réunification pacifique de la Corée. "Ou celui d'une prostituée maligne acharnée à piéger quelqu'un en mettant son corps au service d'un puissant maquereau", a-t-il ajouté, selon l'agence d'Etat KCNA.

Cette violente saillie survient au lendemain d'une visite en Corée du Sud du président Obama qui a qualifié le régime nord-coréen d'"Etat paria" faible dont l'isolement s'aggraverait en cas de nouvel essai nucléaire. Pour le comité nord-coréen, organe officiel chargé des questions intercoréennes, ces remarques constituent des "insultes intolérables" à l'égard de son dirigeant, Kim Jong-Un.

La visite d'Obama "n'a fait que confirmer notre conviction ancienne que la manière forte, plutôt que les mots, sont la seule option pour traiter avec le vieil ennemi américain, et renforcer notre résolution et notre détermination à poursuivre notre politique vers une guerre nucléaire totale", a ajouté le comité.

Les commentaires acides du Nord contre les dirigeants sud-coréens sont habituels. Mais ils se sont musclés depuis l'arrivée aux affaires de Park qui a souvent mis en avant le fait qu'elle était la première femme élue à la présidence de son pays. Pyongyang l'a déjà décrite sous les traits d'une "paysanne marmonnant dans un coin d'une pièce".

sujet

Obama taxe la Corée du Nord d'"Etat paria"

Corée : échange de tirs en mer, des habitants aux abris