Quand Paul Ryan lave des assiettes propres

  • A
  • A
Quand Paul Ryan lave des assiettes propres
Samedi, Paul Ryan, le colistier de Mitt Romney, s'est fait prendre en photo en train de faire la vaisselle dans une soupe populaire de l'Ohio.@ CAPTURE D'ECRAN WKBN27
Partagez sur :

La mise en scène du colistier de Mitt Romney dans une soupe populaire a été peu appréciée.

Les candidats à la Maison-Blanche raffolent de ces petits moments "impromptus", qui les changent un peu des gros meetings et des levées de fonds. Barack Obama s’est par exemple fait prendre en photo de nombreuses fois dans des diners, ou dans un bar, une bière à la main. Mais pour Paul Ryan, le colistier du républicain Mitt Romney, la toute dernière opération de communication est tombée à plat après les protestations d’une association caritative de l’Ohio, rapporte le Washington Post.

Photographes et cameramen ont immortalisé la "vaisselle" de Paul Ryan :





Samedi, la Société Saint-Vincent de Paul du comté de Mahoning, au nord-est de l’Etat, a reçu la visite surprise de Paul Ryan. Le fringant candidat à la vice-présidence s’est notamment fait prendre en photo, tablier autour de la taille, en train de faire la vaisselle dans la cuisine d’une soupe populaire. Seul problème : sur les images, les plats et les casseroles qu’il met tant d’énergie à nettoyer sont déjà propres.

Une visite éclair

C’est Brian J. Antal, le président de l’association qui a assuré auprès du quotidien américain n’avoir jamais été contactée par l’équipe républicaine pour cette visite. "Ils se sont fait ouvrir la porte par un bénévole", assure-t-il.

>> A lire aussi : [PORTRAIT] Paul Ryan, le virage à droite de Romney

Accompagné de sa femme et de leurs trois enfants, Paul Ryan s’est tout simplement arrêté dans les locaux de l’association pour y passer un petit quart d’heure, alors qu’il était en chemin pour l’aéroport. Un passage éclair, alors que les repas avaient déjà été servis et la vaisselle nettoyée et rangée.

"Juste entré pour se faire prendre en photo"

"Il n’a rien fait. Il est juste entré pour se faire prendre en photo dans la salle à manger", dénonce Brian J. Antal, inquiet des conséquences que pourrait avoir cette visite. "Cela va à l’encontre de notre règlement", "nous sommes une organisation religieuse, nous sommes apolitiques car la majorité de notre financement provient de dons privés", explique-t-il, insistant sur le fait que sa gêne aurait été la même s’il s’était agi d’un candidat démocrate.

Et Brian J. Antal de conclure : "si [Paul Ryan] avait demandé la permission, je la lui aurais accordée. Mais je ne l’aurais certainement pas laissé nettoyer des plats propres, et se faire prendre en photo".