Quand les Saoudiens font des bisous à leurs dromadaires

  • A
  • A
Quand les Saoudiens font des bisous à leurs dromadaires
@ REUTERS
Partagez sur :

SANTE - Pour défendre leurs dromadaires accusés de transmettre le coronavirus MERS, des Saoudiens posent avec leurs animaux sur Twitter.

Certains médias l'ont déjà surnommé le "virus du dromadaire". En Arabie saoudite, le coronavirus MERS, un virus qui provoque une infection des poumons, des difficultés respiratoires et une défaillance rénale, a déjà fait 173 morts. Selon des recherches récentes, il pourrait provenir des dromadaire. Ce que contestent certains Saoudiens.

Des mesures du gouvernement saoudien. Pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la gravité de la situation due au coronavirus MERS a "augmenté en terme d'impact sur la santé publique". La semaine dernière, le gouvernement saoudien a publié des mesures pour tenter d'enrayer la propagation du virus, en demandant à la population de "ne pas trop s'approcher" des dromadaires, "se munir de masques en les approchant, porter des gants et bien se laver les mains après chaque contact". Il est aussi déconseillé de consommer de la viande ou du lait de dromadaire. 

"Eternue-moi au visage". Mais les Saoudiens ne l'entendent pas de cette oreille : sceptiques, certains ont même décidé de se mettre en scène en train de faire... des bisous à leurs dromadaires. Sur une vidéo traduite par le site Gulf News, un Saoudien fait un gros câlin à son dromadaire, et lui demande : "éternue-moi au visage". 

Sur Twitter, d'autres postent des photos d'eux posant avec leurs dromadaires, indique le Washington Post



En Arabie saoudite, il est difficile d'échapper aux dromadaires : le pays en compte près de 900.000 et ces animaux représentent une source de revenu pour un grand nombre de Saoudiens. 

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

ETUDE - Le coronavirus MERS serait transmis par les dromadaires

SANTE - Coronavirus : l'OMS réunit son comité d'urgence mardi