GB : la police s'excuse d'avoir fiché des lecteurs de Charlie Hebdo

  • A
  • A
GB : la police s'excuse d'avoir fiché des lecteurs de Charlie Hebdo
@ PASCAL GUYOT / AFP
Partagez sur :

ANGLETERRE - La police du comté de Wiltshire a confirmé que les lecteurs de Charlie Hebdo y avaient été fichés, pour des raisons de "sécurité publique". 

Les lecteurs britanniques de Charlie Hebdo ont-ils été fichés par la police ? Visiblement, oui. Au moins ceux de Wiltshire, comté du sud de l'Angleterre,comme le rapporte Le Figaro.

Tout est parti du témoignage au Guardian d'Anne Keat, une habitante de Wiltshire. Après les attentats de Paris, cette retraitée britannique a demandé à son kiosquier de lui mettre de côté un exemplaire de l'hebdomadaire satirique, exceptionnellement distribué dans plusieurs langues. Un achat visiblement subversif aux yeux de la police locale : son kiosquier a dû fournir les noms des quatre acheteurs de Charlie Hebdo aux policiers.

Pour évaluer les "tensions". La police a reconnu les faits, expliquant avoir en effet demandé aux maisons de la presse de donner les noms des acheteurs de hebdomadaire français, rapporte The Guardian. Objectif de la police du comté : évaluer les "tensions dans la communauté" et "améliorer la sécurité publique". Ce dont elle s'est ensuite excusée, après avoir assuré que les noms avaient été supprimés des rapports effectués.

Une affaire qui démontre à nouveau la sensibilité des Britanniques quant à la caricature en Une du dernier numéro de Charlie Hebdo. Au Royaume-Uni, de nombreux médias avaient pris soin de ne pas la diffuser ou de la flouter, afin de ne pas heurter la sensibilité de leurs lecteurs et auditeurs.