Quand Guéant s'inspire de Berlusconi

  • A
  • A
Quand Guéant s'inspire de Berlusconi
@ REUTERS
Partagez sur :

Les propos de Claude Guéant sur les civilisations ressemblent à ceux prononcés par l'Italien en 2001.

Claude Guéant s'est-il inspiré de Silvio Berlusconi pour son discours sur l'inégalité entre les civilisations ? En tout cas, les propos du ministre de l'Intérieur, samedi, évoquant l'inégalité des civilisations, font écho à une tirade de l'ancien président du Conseil italien qu'il avait tenu lors d'une visite officielle à Berlin… en 2001.

"L'Occident est une civilisation supérieure"

Le 27 septembre 2001, quinze jours après les attentats new-yorkais du 11-Septembre, Silvio Berlusconi était en effet sorti des clous, assurant qu'"on ne peut mettre l'Occident et l'Islam au même niveau". Pour celui qui était encore président du Conseil italien, "l'Occident est une civilisation supérieure" qui "continuera à occidentaliser et à s'imposer aux peuples. Cela a déjà réussi avec le monde communiste et avec une partie du monde islamique".

Et Berlusconi renchérit : "il faut être conscients de notre suprématie de la supériorité de la civilisation occidentale qui a garanti le respect des droits humains, religieux et politiques, qui n'existent pas dans les pays islamiques", avait-il développé lors d'une visite en Allemagne où il avait rencontré Gérard Schroeder et le président russe Vladimir Poutine.

Chirac avait condamné "tout amalgame"

Fortement ancrés dans l'époque, cette sortie avait rapidement suscité un tollé politique international. Côté français, Jacques Chirac avait condamné ces propos, estimant "que tout amalgame entre les groupes terroristes fanatiques d'une part et le monde arabe et musulman d'autre part serait non seulement erroné dans l'analyse mais aussi dangereux dans ses conséquences".

"Le monde islamique n'a jamais été responsable d'un holocauste", avait défendu pour sa part Chris Patten, le commissaire européen aux relations extérieures. La Ligue arabe avait demandé des excuses du chef du gouvernement italien, estimant que Berlusconi "a franchi les limites de la raison et de la décence". En Italie, 53% des habitants avaient à l'époque fustigé les propos du président du Conseil.

Samedi, lors d'un discours prononcé à huis clos samedi devant l'Uni, association étudiante de droite, Claude Guéant a appelé à "protéger notre civilisation". "Contrairement à ce que dit l'idéologie relativiste de gauche, pour nous, toutes les civilisations ne se valent pas. Celles qui défendent l'humanité nous paraissent plus avancées que celles qui la nient", a-t-il argumenté.