Puigdemont exclut des élections anticipées en Catalogne, faute de garanties de Madrid

  • A
  • A
Puigdemont exclut des élections anticipées en Catalogne, faute de garanties de Madrid
Le président catalan ne convoque pas d'élections régionales anticipées.@ PAU BARRENA / AFP
Partagez sur :

Le président catalan a refusé jeudi de convoquer des élections régionales anticipées, et laisse le Parlement de Catalogne décider des suites à donner de la mise sous tutelle de la région.

Le président catalan Carles Puigdemont a déclaré jeudi qu'il ne convoquerait pas d'élections régionales en Catalogne pour surmonter son conflit avec Madrid, faute de garanties suffisantes du gouvernement, qui a demandé la mise sous tutelle de sa région. Dans une courte allocution, il a dit avoir envisagé d'organiser des élections régionales anticipées avant d'exclure cette option. "J'étais prêt à appeler à des élections si des garanties étaient fournies. Aucune garantie ne justifie d'appeler aujourd'hui à des élections", a-t-il déclaré.

Le Parlement doit se prononcer sur les suites à donner. Désormais, "il revient au parlement (catalan) de déterminer les conséquences de l'application contre la Catalogne de l'article 155" de la Constitution, qui permet la suspension de l'autonomie de la région, a-t-il ajouté. Le Sénat espagnol doit se prononcer vendredi sur la mise en oeuvre des mesures d'exception réclamées par le gouvernement Rajoy dans le cadre de l'article 155 de la Constitution afin de mettre sous tutelle l'exécutif régional de Catalogne. Madrid veut organiser de nouvelles élections régionales dans un délai maximal de six mois.