Puigdemont appelle au calme avant la fin de l'ultimatum de Madrid

  • A
  • A
Puigdemont appelle au calme avant la fin de l'ultimatum de Madrid
"Engageons-nous clairement contre la violence", a appelé le président catalan Carles Puigdemont.@ LLUIS GENE / AFP
Partagez sur :

L'exécutif espagnol a donné à Carles Puigdemont jusqu'à lundi pour clarifier ses intentions après la proclamation d'indépendance "symbolique" de la Catalogne.

Le président catalan Carles Puigdemont a lancé dimanche un appel au calme à la veille de l'expiration de l'ultimatum que lui a lancé le gouvernement espagnol pour clarifier s'il a ou non déclaré l'indépendance de la Catalogne. "Le gouvernement (catalan) et moi-même voulons redire notre attachement à la paix, à la civilité et à la sérénité, et aussi à (...) la démocratie qui inspirent les décisions que nous devons prendre", a déclaré Carles Puigdemont pendant une cérémonie dans le cimetière de Montjuic.

Un ultimatum et un dilemme pour Puigdemont. "Dans ces heures difficiles d'espoir en Catalogne, engageons-nous clairement contre la violence (...), en faveur de la civilité, de l'espoir, de la sérénité et du respect", a-t-il poursuivi. Puigdemont est confronté à un dilemme : confirmer l'indépendance et provoquer la suspension de l'autonomie de la Catalogne, ou faire un pas en arrière et probablement perdre le soutien du parti d'extrême gauche CUP, membre de la coalition indépendantiste au pouvoir, qui insiste pour que la sécession soit proclamée de manière unilatérale.

Bien que le président catalan n'ait pas dit s'il répondrait à l'ultimatum de Madrid, qui expire lundi, la chaîne télévisée catalane TV-3 croit savoir qu'il va fournir une réponse plus élaborée qu'un simple "oui" ou "non". Le gouvernement espagnol a prévenu de son côté qu'il suspendrait l'autonomie de la Catalogne s'il juge la réponse de Puigdemont ambiguë.