Procès LuxLeaks : des peines plus clémentes requises en appel

  • A
  • A
Procès LuxLeaks : des peines plus clémentes requises en appel
Antoine Deltour, Raphaël Halet et Edouard Perrin.@ AFP
Partagez sur :

Le parquet a requis six mois de prison avec sursis assortis d'une amende de 1.500 euros pour le Français Antoine Deltour.

Le parquet luxembourgeois a requis lundi des peines plus clémentes pour les deux lanceurs d'alerte dans le procès en appel du scandale "LuxLeaks", affaire qui avait mis à nu l'optimisation fiscale des multinationales dans le Grand Duché.

En première instance, 12 mois avec sursis. Pour le Français Antoine Deltour ont été requis par le parquet six mois de prison avec sursis assortis d'une amende de 1.500 euros et pour son compatriote Raphaël Halet une amende, au montant indéterminé. En première instance, le 29 juin, Antoine Deltour avait écopé de 12 mois de prison avec sursis et 1.500 euros d'amende, et Raphaël Halet de 9 mois avec sursis et 1.000 euros d'amende.