Prix Bayeux des correspondants de guerre : réécoutez le reportage primé d’Europe 1, au cœur d’un camp de femmes djihadistes en Syrie

  • A
  • A
Partagez sur :

Europe 1 a remporté samedi le Prix Bayeux des correspondants de guerre dans la catégorie radio, pour le reportage de son envoyée spéciale Gwendoline Debono dans un camp de femmes djihadistes en Syrie.

ARCHIVES EUROPE 1

C’est une plongée exclusive au cœur d’un camp de femmes djihadistes en Syrie : Europe 1 a remporté samedi le prix Bayeux des correspondants de guerre dans la catégorie radio, pour son reportage "Ni prisonnières, ni réfugiées : femmes djihadistes en Syrie", diffusé en avril dernier.

Un camp de femmes avec leurs enfants. L’envoyée spéciale d’Europe 1 Gwendoline Debono a pu pénétrer le camp de Roj, à l’extrême nord de la Syrie, où aucun journaliste n’était allé jusque-là. Dans ce camp tenu par les forces kurdes, quelque 500 familles, de vingt nationalités différentes, y vivent. Des Allemandes, des Tunisiennes, des Françaises… Toutes ces femmes ont des enfants.

La majorité d’entre-elles ont vécu dans la ville de Raqqa, fief syrien du groupe État islamique, avant de se rendre ou d’être capturées avec leurs enfants par les forces kurdes lors de leur offensive victorieuse contre Daech. Après un passage en prison et des interrogatoires par les services américains, elles ont été rassemblées dans le camp de Roj, où leur statut est incertain, dans les limbes du droit international.

Réécoutez le reportage exceptionnel de notre reporter Gwendoline Debono, qui a pu recueillir la parole de ces femmes pendant deux jours :

Déjà primée l'année dernière. Gwendoline Debono avait été primée lors de la précédente édition du Prix Bayeux des correspondants de guerre, en 2017, dans la catégorie radio. Son reportage "L'entrée dans Mossoul" s'inscrivait dans une série de reportages sur la couverture de la guerre à Mossoul, en Irak, diffusés dans les journaux d'Europe 1 en octobre et novembre 2016.