Privée de la garde de son fils obèse

  • A
  • A
Privée de la garde de son fils obèse
Malgré des régimes successifs, le petit garçon pèse 99 kilos à 8 ans@ Maxppp
Partagez sur :

Cette mère de famille a négligé la santé de son enfants estiment les services sociaux américains.

L’obésité est-elle une négligence médicale ? Pas de doute pour les services sociaux de la ville de Cleveland, dans américain de l’Ohio, qui ont retiré à sa mère la garde d’un enfant de 8 ans pesant 99 kilos en octobre dernier, a révélé le site du journal local Plain Dealer.

Son tort ? Ne pas avoir assez fait pour que le petit garçon perde du poids, mettant ainsi sa vie en danger. L’obésité sévère peut entraîner diverses complications comme le diabète et l’hypertension.

"Nous avons travaillé d’arrache-pied avec cette famille pendant 20 mois avant d’en arriver là", se justifie le département chargé des enfants et des familles du comté dans le Huffington post.

"C’est très dur mais j’essaye" :

Montrée du doigt, la mère du garçonnet a reconnu son impuissance face à un phénomène qui touche 2 millions de petits américains.

"Ils essayent de faire croire que je ne suis pas à la hauteur, que je n’aime pas mon fils", a déploré la mère de l’enfant. "C’est un changement de façon de vivre et ils essayent de faire croire que je n’y adhère pas. C’est très dur mais j’essaye", a-t-elle conclu.

L’an dernier, le garçonnet avait réussi à maigrir. Mais, ces derniers mois, l’enfant a rapidement repris tous les kilos perdus. Ses petits camarades lui donnaient à manger, explique sa maman. Pas de quoi la décourager cependant. Suivant les conseils des médecins à la lettre, elle explique avoir même acheté un vélo à son fils pour qu’il puisse faire de l’exercice. En vain.

La piste génétique ignorée

Ses avocats, eux, estiment qu’il n’y avait pas danger imminent pour en arriver à une telle extrémité. Un avis également partagé par certains spécialistes.

"Je n’approuve pas cette décision. Beaucoup de raisons peuvent expliquer l’obésité de cet enfant. Renvoyer la seule responsabilité à sa mère est injuste", déplore une pédiatre, spécialiste de l’obésité sur CNN.

"Cela pourrait parfaitement être génétique et je ne suis pas sûre que des tests aient été réalisés pour le vérifier. Il y a eu un précédent en Angleterre et les autorités ont renoncé à ôter la garde aux parents parce qu’ils ont réalisé qu’il s’agissait d’une anomalie génétique", ajoute-t-elle. 

"Cela pourrait parfaitement être génétique" :

Les parents de l’enfant souffrent en effet tous deux d’obésité, ainsi que d’autres membres de la famille. Impossible également d’avoir un contrôle absolu sur leurs enfants. A l’école, où la pizza est désormais considérée comme un légume, rien ne les empêche de faire des entorses à leur régime.

Une audience est prévue, le mois prochain, pour trancher sur la garde de l’écolier. L’enfant fêtera ses neufs ans ce jour-là. Avec ou sans sa mère.