Prisonnier X : ce que révèle l'enquête

  • A
  • A
Prisonnier X : ce que révèle l'enquête
@ CAPTURE D'ECRAN YOUTUBE
Partagez sur :

Ben Zygier, travaillait pour le Mossad, mais aurait été pris à son propre jeu d’agent double.

La lumière se fait, progressivement, sur l’étrange prisonnier X. Fairfax Media et une équipe de reporters de l’hebdomadaire allemands, Der Spiegel, viennent de rendre publics les résultats d’une enquête approfondie sur Ben Zygier, ce soldat australo-israélien accusé de travailler pour le Mossad, les services secrets israélien. L’homme âgé de 34 ans s’est donné la mort dans sa cellule le 15 décembre 2010 alors qu’il encourait 10 ans de prison pour avoir livré des informations au Hezbollah, rapporte le Sydney Morning Herald, lundi matin.

Il part en mission, sans autorisation

Recruté par les services secrets israéliens au milieu des années 90, Ben Zygier, qui avait pris la nationalité israélienne, a été envoyé en Europe pour tenter de se faire embaucher par des entreprises ayant des liens commerciaux avec des pays  hostiles à Israël.

Mais très vite l’espion s’avère être un piètre employé que la compagnie licencie. Le Mossad décide alors de lui confier un travail de bureau à Tel Aviv. Mais l’agent ne compte pas quitter le terrain ainsi et tente de se refaire une réputation au sein des services secrets israéliens… et part en mission sans en avertir ses supérieurs.

Manipuler par un membre du Hezbollah

Pour prouver sa valeur au Mossad, Ben Zygier tente alors de convertir en agent double un homme réputé proche du mouvement chiite libanais  Hezbollah. Il espère que celui-ci acceptera de travailler pour les Israéliens, mais c’est un échec et c’est l’inverse qui se produit. Ben Zygier devient, pour le Hezbollah, un canal d’informations sur le Mossad.

>> A lire aussi : Israël reconnaît avoir détenu le prisonnier X.

Manipulé par son interlocuteur qui lui demande de prouver son appartenance au Mossad afin de travailler avec lui, Ben Zygier finit par lui donner les noms de deux agents du Mossad infiltrés au sein du Hezbollah. Les deux hommes seront arrêtés en 2009 et condamnés à 15 ans de prison. Puis Ben Zygier est arrêté en janvier 2010. Sur lui, les policiers retrouvent deux CD contenant des informations secrètes, qu’il s’apprêtait, selon le Mossad, à transmettre au Hezbollah.

Israël a refusé de donner des détails sur l'affaire, refusant même de répondre à une requête du département australien des Affaires étrangères, et s'est contenté de confirmer le suicide d'un homme ayant la double nationalité australo-israélienne, détenu au secret pour atteinte à la sûreté de l'Etat.