Primaires de l'Iowa : "ce qui s’est passé cette nuit relance la compétition"

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour Célia Belin, spécialiste des Etats-Unis, la défaite de Donald Trump dans l'Iowa est importante et relance la compétition. 

Il était l'un des favoris des sondages. Finalement, Donald Trump a été battu par Ted Cruz dans l'Iowa, premier Etat à voter pour les primaires américaines. Une défaite que Célia Belin, docteur en science politique, a estimé importante, mardi au micro d'Europe 1. Pour elle, la déroute des favoris des sondages lors de ce tout premier caucus "relance la compétition".

Ted Cruz est un "Donald Trump mais en plus marqué idéologiquement". Célia Belin, chercheur associée au Centre Thucydide de l'université Panthéon-Assas, a expliqué qui était Ted Cruz, "l'ultra-conservateur de cette bataille", qui bat de quatre points Donald Trump dans l'Iowa. "C’est un sénateur du Texas, il est canadien-cubain. C'est quelqu’un qui porte les couleurs à la fois du Tea Party, des libertariens et des évangélistes". En résumé, "Ted Cruz c’est un peu Donald Trump mais en plus marqué idéologiquement".

Marco Rubio est "troisième, mais c'est lui qui a gagné cette nuit". Pour Célia Belin, le véritable gagnant de ce premier caucus est Marco Rubio. Il talonne Donald Trump d'un point alors qu'il "y a trois jours, on lui donnait encore 5%". "Il est devenu le candidat raisonnable parce que le champs s’est déplacé vers la droite", explique la spécialiste des Etats-Unis. "Il se retrouve maintenant au centre et c’est assez paradoxal parce que lui aussi c’est un enfant du Tea Party", pointe-t-elle. 

Clinton, "on la donnait perdante avec dix points de retard". Coté Démocrate, Hillary Clinton est à quasi égalité avec Bernie Sanderson, son "rival de gauche". "Je ne vois pas ces résultats comme une défaite d’Hillary Clinton", tempère Célia Belin. "On la donnait perdante avec dix points d’écart. Hillary Clinton a montré que dans l’Iowa, où l’électorat ne lui était pas forcément acquis, elle allait pouvoir se défendre", observe-t-elle.