Primaires américaines : Bernie Sanders restera en course jusqu'à la convention de Philadelphie

  • A
  • A
Primaires américaines : Bernie Sanders restera en course jusqu'à la convention de Philadelphie
@ SPENCER PLATT / AFP
Partagez sur :

Selon l'agence de presse Associated Press, sa rivale Hillary Clinton a pourtant dépassé la majorité absolue de 2.383 délégués nécessaire pour l'investiture. 

Le sénateur du Vermont, Bernie Sanders, a annoncé mardi à ses partisans qu'il n'abandonnait pas la course des primaires démocrates pour la Maison Blanche, au moment où Hillary Clinton a revendiqué la victoire.

Objectif Washington. "Nous allons nous battre durement pour remporter la primaire de Washington", mardi prochain, a-t-il déclaré lors d'une réunion publique à Santa Monica, en Californie. "Et nous poursuivrons notre combat pour la justice sociale, économique, raciale et environnementale jusqu'à Philadelphie!", a-t-il ajouté, en parlant de la convention d'investiture qui aura lieu à la fin du mois de juillet en Pennsylvanie.

Sanders fait de la résistance. Le comportement de Bernie Sanders est désormais au cœur des préoccupations du parti. Le président Barack Obama semble lui-même à bout de patience et prêt à apporter un soutien public à Hillary Clinton, qui fut sa secrétaire d'Etat pendant son premier mandat. Mais le sénateur du Vermont multiplie les actes de défiance. Il dénonce tout calcul incluant les superdélégués, qu'il affirme pouvoir faire changer d'allégeance avant Philadelphie.

Les superdélégués peuvent changer d'avis. Plus de 500 sur 700 se sont ralliés à Hillary Clinton. "Mme Clinton n'a pas et n'aura pas le nombre requis de délégués désignés par les primaires pour sceller l'investiture", a déclaré son porte-parole Michael Briggs dans un communiqué. "Elle dépend des superdélégués, qui ne voteront pas avant le 25 juillet, et peuvent changer leur avis d'ici là".