Primaire US : Gingrich y croit

  • A
  • A
Primaire US : Gingrich y croit
Newt Gingrich pourrait créer la surprise lors du scrutin en Caroline du Sud, Etat clé de la primaire.@ REUTERS
Partagez sur :

Le candidat pourrait créer la surprise lors du scrutin en Caroline du Sud, Etat clé de la primaire.

La pression monte donc d'un cran, à quelques heures du début de la primaire en Caroline du Sud. Depuis 1980, tous les candidats républicains arrivés en tête dans cet Etat de la côte est ont finalement été investis par leur parti. Et Newt Gingrich, que les derniers sondages donnent gagnant, y croit plus que jamais.

Mitt Romney, qui a déjà remporté le scrutin organisé dans le New Hampshire et s'est incliné de très peu derrière Rick Santorum dans l'Iowa, était pourtant donné favori depuis des semaines. Mais Newt Gingrich est repassé devant lui dans les dernier sondages.

"Cette course au coude à coude est assez excitante"

"Gingrich vient de l'Etat voisin de Géorgie, ils est connu et populaire dans l'Etat donc je savais que nous aurions une longue route à parcourir" en Caroline du Sud, a déclaré Mitt Romney. "En toute franchise, cette course au coude à coude dans les derniers instants est assez excitante."   

En Caroline du Sud, premier Etat du Sud conservateur des Etats-Unis à entrer dans la danse des primaires républicaines, Mitt Romney a souffert de son image de modéré, alors que Newt Gingrich a joué sa carte nettement plus conservatrice. Il a en outre profité de prestations remarquées lors de deux débats télévisées et du ralliement du gouverneur du Texas Rick Perry, qui a jeté l'éponge jeudi.

Une polémique lancée à deux jours du scrutin par un entretien télévisé accordé par une de ses ex-épouses et évoquant ses infidélités passées n'a même pas semblé affecter fortement la campagne de Newt Gingrich. Il est toutefois difficile d'en mesurer précisément l'impact sur les votants, dont 60% sont des chrétiens évangéliques.

Mitt Romney, l'homme à battre

Mais même en cas de défaite en Caroline du Sud, Mitt Romney restera l'homme à battre pour les trois candidats républicains encore en course, Newt Gingrich, Rick Santorum et Ron Paul. L'ancien gouverneur du Massachusetts dispose en effet d'un budget de campagne supérieur à ses adversaires et peut compter sur l'organisation de son équipe de campagne pour faire la différence lors de la prochaine primaire qui se tiendra en Floride le 31 janvier prochain.