Primaire : Rick Santorum jette l'éponge

  • A
  • A
Primaire : Rick Santorum jette l'éponge
@ Reuters
Partagez sur :

Le candidat républicain ultraconservateur se retire. Mitt Romney fait plus que jamais figure de favori.

Il se retire de la course. Contrairement à ce qu'il avait prévu, Rick Santorum n'a pas repris sa campagne après la pause du week-end de Pâques marquée par l'hospitalisation de sa fille Bella. Au contraire, il a annoncé mardi lors d'une conférence de presse à Gettysburg en Pennsylvanie, Etat dont il fut sénateur, qu'il mettait un terme à sa course à l'investiture républicaine.

Avec son retrait, il laisse le champ libre au favori Mitt Romney, qui sera très probablement l'adversaire de Barack Obama lors de la présidentielle américaine prévue en novembre. Dans son allocution, Rick Santorum ne l'a toutefois pas mentionné.

Il a seulement promis de continuer à lutter pour aider à l'élection d'un président républicain le 6 novembre prochain, sans mentionner qui, de Mitt Romney, Ron Paul ou Newt Gringrich il comptait soutenir.

En revanche, son adversaire a salué sur son compte Twitter le parcours de Rick Santorum. "Le sénateur Santorum est un compétiteur capable et digne et je salue la campagne qu'il a menée", écrit-il.

tweet-romney

Père de sept enfants

Rick Santorum a évoqué sa fille, atteinte d'une anomalie chromosomique rare. "C'est une combattante", a-t-il notamment déclaré avant de se rappeler les bons moments de sa campagne.

"Ce week-end a été un moment de prière et de réflexion, comme lorsque nous avions décidé de nous lancer dans cette course. Ma femme Karen, les enfants et moi nous sommes assis autour de la table et nous avons parlé de nos espoirs, de nos peurs et de nos préoccupations", a expliqué Rick Santorum.

En janvier, le candidat ultraconservateur avait déjà annulé une série d'événements de campagne après l'hospitalisation de sa fille pour une pneumonie peu avant une primaire cruciale en Floride.

Rick Santorum, connu pour ses positions contre l'avortement et le mariage homosexuel, est le père de sept enfants. En 1996, son fils Gabriel était mort peu après une naissance prématurée.