Primaire démocrate : Hillary s'inquiète, Bill s'agace

  • A
  • A
Primaire démocrate : Hillary s'inquiète, Bill s'agace
Dans le New Hampshire, Hillary Clinton est donnée perdante dans tous les sondages face à son concurrent Bernie Sanders.
Partagez sur :

CAUCUS - Après l'Iowa, le New Hampshire est le deuxième Etat américain à voter pour désigner le candidat démocrate à la Maison Blanche.

Depuis lundi, les concurrents aux primaires américaines multiplient les rencontres dans le New Hampshire, petit Etat du Nord-Est des Etats-Unis, deuxième à voter après l'Iowa. Côté démocrate, Bernie Sanders, sénateur de l'Etat voisin du Vermont, est donné favori de tous les sondages avec 12 à 26 points d'avance face à Hillary Clinton, qui a remporté la primaire dans l'Iowa. Cette dernière, surprise par la popularité de son rival positionné à gauche, commence à s'inquiéter.

Bill Clinton en a "marre". Au point que Bill Clinton, sur la route aux côtés de son épouse, perd ses nerfs. "J'en ai marre de cette campagne où on ne peut rien dire. Marre des attaques sexistes de certains supporters", a-t-il insisté, visant implicitement Bernie Sanders.

Hillary attaquée sur ses financements. En clair, les critiques du sénateur du Vermont contre la fortune des Clinton et leurs millions amassés en discours payés par l'industrie, ont du mal a passé. "Vous connaissez une personne qui refuserait 200.000 dollars pour un simple discours ? Pas moi", s'énerve Gloria Cabe, ancienne directrice de campagne de Bill Clinton, venue de l'Arkansas avec 80 fans. "Les gens voudraient de la pureté mais vous ne pouvez pas être purs et obtenir des résultats, c'est impossible", continue-t-elle. C'est aujourd'hui cette relation à l'argent qui plombe la campagne d'Hillary Clinton.

"Elle a trop de liens avec la finance". Car les meetings de Bernie Sanders sont remplis de gens qui doutent, comme Maddie. "Elle a trop de liens avec la finance. Les banquiers l'ont dans leur poche depuis des décennies. Ses opinions suivent toujours le sens du vent. Je ne crois pas un mot de ce qu'elle dit", insiste cette électrice. Ce manque de confiance, peut-être plus répandu dans le New Hampshire que dans d'autres Etats, devrait être difficile à combler...