Prêtre tué : la colère des Tunisiens

  • A
  • A
Prêtre tué : la colère des Tunisiens
@ Reuters
Partagez sur :

A Manouba, les parents d’élèves sont sous le choc, après le meurtre d’un prêtre dans une école.

La ville de Manouba, près de Tunis, est sous le choc. Vendredi, Marek Rybinski, un prêtre polonais de 34 ans, a été découvert poignardé et égorgé dans le garage d’une école religieuse privée, qui accueille plus de 700 élèves tunisiens essentiellement musulmans.

Dans le quartier, les habitants sont abasourdis. Les parents se sont rassemblés devant l’école samedi. "On a tous peur pour nos enfants. On a aussi peur pour les pères (...) qui n’ont rien fait de mal à personne", explique au micro d’Europe 1, la mère d’un élève de sept ans.

Elle "se demande qui aurait pu faire un acte aussi horrible" :

Samedi, la police criminelle se trouvait sur les lieux du drame mais n’a fait aucun commentaire. De son côté, le père Laurent, qui dirige cette école privée, n’arrive pas à mettre de mots sur ses émotions. Les parents d’élèves ont, eux, l’intention d’exprimer leur tristesse et leur colère lors d’une marche prévue dimanche dans le quartier. Elle s’achèvera devant l’école, où des bougies seront déposées en mémoire du prêtre assassiné.

L'evêque de Tunis, Lahham Maroun, a annoncé qu'il serait reçu dimanche par le Premier ministre Mohamed Ghannouchi, pour évoquer ce sujet.