Présidentielle US : Trump et Clinton dos à dos

  • A
  • A
Présidentielle US : Trump et Clinton dos à dos
Difficile de désigner facilement un vainqueur du deuxième débat présidentiel.@ AFP
Partagez sur :

Sondages et éditorialistes semblent avoir du mal à désigner un vainqueur après le deuxième débat, dimanche. Donald Trump a toutefois livré une meilleure performance que lors du premier round.

Donald Trump tient-il sa revanche ? Difficile de désigner un vainqueur après le deuxième débat, dimanche, entre les candidats démocrate et républicain à la présidentielle américaine. Selon CNN, Hillary Clinton l'emporte. Un sondage réalisé par la chaîne américaine place la candidate démocrate victorieuse de ce round avec 57 % des votes, contre 34 % pour Donald Trump. Mais les résultats d'un sondage de la chaîne CNBC donnent une tendance inverse. Les votants estiment à 68 % que le magnat de l'immobilier est le grand vainqueur de ce deuxième débat, contre 32 % pour Clinton.



"Dans la maîtrise", "mordant". Discorde aussi du côté des éditorialistes. Au Los Angeles Times, on mise plutôt sur l'ancienne secrétaire d'État, "solide" face à un Donald Trump "peu concentré" et "peu explicite". Même son de cloche pour le Washington post, qui avait diffusé samedi une vidéo dans laquelle l'homme d'affaires expliquait qu'un homme connu peut tout se permettre avec des femmes. Selon le quotidien, Hillary Clinton l'emporte, car elle a su rester "dans la maîtrise", "ne se laissant pas dépasser par les attaques de son adversaire". 

Pour les journalistes de la très conservatrice Fox News, l'avantage revient sans surprise au magnat de l'immobilier, "mordant" et "meilleur" que lors du premier match télévisé.



Meilleur que lors du premier débat. Match nul, balle au centre ? Donald Trump a en tout cas semblé plus à l'aise que lors du premier round. Mais il partait de plus loin : le candidat républicain avait été affaibli ces dernières semaines par des révélations fracassantes au sujet de ses impôts qu'il n'aurait pas payé depuis près de 20 ans, et par la vidéo révélant des propos plus que limites envers les femmes.

Reste qu'il ne s'est pas du tout adressé aux indécis, préférant attaquer Hillary Clinton en rafale. Le match se poursuit le 19 octobre pour un ultime débat télévisé, et dans les urnes surtout le 8 novembre.