Présidentielle au Gabon : plus de 1.000 interpellations

  • A
  • A
Présidentielle au Gabon : plus de 1.000 interpellations
Les affrontements se sont multipliés dans le pays depuis mercredi.@ AFP
Partagez sur :

Dans la capitale du Gabon, à Libreville, il y a entre 600 et 800 interpellations, à la suite de l'annonce de la victoire d'Ali Bongo à la présidentielle.

"Sur Libreville, il y a entre 600 et 800 interpellations, et 200 à 300 sur le reste du pays", a déclaré le ministre gabonais de l'Intérieur, Pacôme Moubelet-Boubeya, lors d'une brève conférence de presse tenue jeudi à l'issue de l'allocution du président Ali Bongo au palais présidentiel.

Trois personnes tuées. "Nous déplorons la mort de trois personnes, dont les identités seront données rapidement quand elles seront établies", a ajouté le ministre. Pacôme Moubelet-Boubeya a également déploré des pillages dans des supermarchés tels que Prix Import, ou encore dans les établissements de la chaîne Ckdo. Il a également fait état d'immeubles saccagés.

"Mascarade". Après l'annonce de la réélection du président Ali Bongo, les affrontements se sont multipliés dans le pays. L'opposition dénonce une "mascarade" et réclame un nouveau décompte des voix.