Présidentielle afghane : 1,5 million de votes suspects

  • A
  • A
Présidentielle afghane : 1,5 million de votes suspects
Partagez sur :

Ce chiffre pourrait remettre en cause la victoire de Karzaï dès le premier tour.

Des soupçons de fraudes planent sur l’élection présidentielle afghane. D’après les observateurs de l'Union européenne, environ 1,5 million de votes, soit un quart des suffrages, glissés dans l'urne le 20 août lors de la présidentielle afghane, pourraient être frauduleux.

Un chiffre qui pourrait remettre en cause la victoire dès le premier tour d'Hamid Karzaï, le président sortant. D’après les résultats globaux annoncés mercredi par la Commission électorale indépendante afghane (IEC), Hamid Karzaï aurait récolté 54.6% des voix. Mais si les votes suspects sont tous invalidés, le président afghan pourrait alors passer sous la barre des 50% des suffrages et être contraint à un second tour.

Les révélations des observateurs européens coïncident avec l'annonce de la Commission électorale indépendante afghane sur les résultats dans la totalité des bureaux de vote qui donnent le chef d'Etat afghan vainqueur. Ils ne sont toutefois pas définitifs. Hamid Karzaï ne peut donc être proclamé officiellement réélu avant la fin des enquêtes sur des fraudes.

Lors de la présidentielle et des élections provinciales qui se tenaient le même jour, les observateurs afghans et étrangers avaient signalé des irrégularités dans tout le pays, à plus ou moins grande échelle selon les sources.