Première tournée en Asie pour Obama

  • A
  • A
Première tournée en Asie pour Obama
Partagez sur :

Le président américain a estimé vendredi à Tokyo qu'une visite à Hiroshima et Nagasaki serait "justifiée".

Barack Obama est arrivé vendredi à Tokyo, première étape d'une tournée de neuf jours en Asie qui se poursuivra à Singapour, en Chine et en Corée du Sud. Avec un objectif : démontrer que les Etats-Unis restent un partenaire incontournable pour le continent asiatique, notamment sur le plan économique. La Chine est aujourd'hui le premier bailleur de fonds des Etats-Unis.

Le président américain et le premier ministre japonais Yukio Hatoyama, qui a pris ses fonctions en septembre, présideront dans la journée de vendredi un sommet bilatéral. Yukio Hatoyama, qui a mis fin à un demi-siècle de gouvernement conservateur au Japon, s'est engagé devant les électeurs à donner à son pays une diplomatie plus indépendante et moins alignée sur les Etats-Unis.

Les deux hommes devraient insister sur leurs points de convergence en matière de lutte contre le réchauffement climatique, d'aide à l'Afghanistan et de dénucléarisation de la planète, tout en rappelant l'importance de l'alliance nippo-américaine face à l'émergence de la Chine.

Samedi, Obama prononcera un discours sur les relations entre les Etats-Unis et l'Asie et sera reçu en audience par l'empereur Akihito et l'impératrice Michiko avant de se rendre à Singapour pour le sommet des dirigeants du Forum économique Asie-Pacifique (APEC). Il ira ensuite en Chine et terminera sa tournée asiatique les 18 et 19 novembre en Corée du Sud.

> Pour aller plus loin, l’analyse de François Clemenceau sur les enjeux de ce voyage.