Première condamnation pour meurtre d’un djihadiste belge

  • A
  • A
Première condamnation pour meurtre d’un djihadiste belge
Lors d'une conversation téléphonique avec sa petite amie, il se vantait d'avoir exécuté d'une balle dans la tête un otage.@ AFP
Partagez sur :

Un Belge a été condamné pour meurtre en Belgique lundi, pour avoir tué un otage alors qu’il se trouvait en Syrie. 

La justice belge a condamné lundi pour la première fois un djihadiste belge pour un crime commis en Syrie. Hakim E., âgé de 24 ans, a écopé d'une peine de 28 ans de prison pour avoir assassiné un prisonnier.

Rentré en Belgique en 2013. Le tribunal d'Anvers a dénoncé des actes "inhumains et absolument inacceptables". Originaire de Vilvorde, près de Bruxelles, Hakim E. était rentré en Belgique en 2013 après avoir été blessé dans des combats en Syrie.

Un otage tué en Syrie. Quelques mois plus tôt, la police belge avait intercepté une conversation téléphonique avec sa petite amie dans laquelle il se vantait d'avoir exécuté d'une balle dans la tête un otage dont la famille n'avait pu réunir la totalité de la rançon exigée.

Issu du groupe Sharia4Belgium. Avant son départ pour la Syrie, Hakim E. appartenait au groupe Sharia4Belgium qui a notamment mis en place des filières de recrutement vers les groupes islamistes, dont l'EI, au Moyen-Orient.

On estime que 450 ressortissants belges sont allés se battre en Syrie et en Irak. Ce nombre, rapporté à la population totale, fait de la Belgique le pays d'Europe proportionnellement le plus affecté par ces départs dans la zone Syrie-Irak.