Pourquoi Wikipédia chouchoute Gibraltar ?

  • A
  • A
Pourquoi Wikipédia chouchoute Gibraltar ?
Des soupçons de corruption planent sur des membres de l’encyclopédie en ligne Wikipedia.@ Capture site Wikipédia
Partagez sur :

Des soupçons de corruption planent sur des membres de l’encyclopédie en ligne Wikipédia.

 Que savez-vous de Gibraltar ? Voilà un sujet qui semble préoccuper l’encyclopédie en ligne Wikipédia. En seulement un mois, la rubrique "Que savez-vous ?" du site, a proposé à ses lecteurs anglophones, dix articles consacrés au territoire britannique situé au sud de l’Espagne. Un intérêt poussé pour le rocher britannique qui a attiré l’attention des Espagnols, car il est rare que l’encyclopédie recommande plusieurs fois un même sujet parmi ses quatre millions d’articles.

Selon le quotidien El Pais, il s'avère, en fait, qu’un des membres du conseil d’administration de l’encyclopédie en ligne, Robert Bamkin, serait également consultant en relations publiques pour le gouvernement de Gibraltar. Une double fonction qui pourrait expliquer l'intérêt particulier de l'encyclopédie pour le rocher, mais aussi un marché passé entre la fondation Wikimédia - qui héberge entre autres Wikipédia et le gouvernement de Gibraltar. Un système de codes barres, récemment été mis en place, permet aux lecteurs d’accéder avec leur smarphone directement aux articles Wikipédia des monuments, de Gibraltar.

Quitter le conseil d’administration

Jimmy Wales, co-fondateur de l’encyclopédie en ligne a estimé que s’il existait un conflit d’intérêts, comme l’avance El Pais, alors "la seule solution honorable pour les personnes impliquées est de quitter le conseil d’administration de Wikipédia".

Par ailleurs, un autre contributeur rémunéré par Wikipédia, Max Klein, responsable d'une entreprise de consulting, Untrikiwiki, est suspecté de corruption. L’homme d’affaires propose d'améliorer le référencement des sites sur les moteurs de  recherche via des articles dithyrambiques publiés sur Wikipédia. Une pratique à la limite du conflit d’intérêts, que condamne la fondation Wikimédia. Mais pour le moment aucune démission n’a été annoncée.