Pourquoi des émeutes ethniques ont explosé en Chine ?

  • A
  • A
Pourquoi des émeutes ethniques ont explosé en Chine ?
Partagez sur :

La minorité ouïghoure accumule les frustrations depuis plusieurs années.

Les troubles au Xinjiang, situé dans le nord ouest de la Chine, ont déjà fait 156 morts. Des éléments d’analyse pour mieux comprendre les événements des derniers jours.

> Le déclenchement des émeutes.

Les troubles ont éclaté à la suite d'une manifestation dénonçant la mort, en juin, de deux ouvriers ouïghours dans une usine du sud du pays lors d'affrontements avec des ouvriers de l'ethnie Han, qui constitue le principal groupe ethnique de Chine.

Reste que la situation au Xinjiang est explosive depuis de nombreuses années. La minorité ouïghoure, composée de musulmans et turcophones, accumule les frustrations en termes de développement économique, de respect de sa culture ou de culte religieux. Le mandarin est la langue utilisé sur le marché du travail. De nombreuses entreprises spécialisées dans la finance, la communication ou encore l’energie refusent d’embaucher des ouighours."Au Xinjiang, l'une des principales sources de malaise réside dans le fossé économique majeur qui existe entre les Han et les Ouïghours", explique Barry Sautman, spécialiste des questions ethniques en Chine à l'université des sciences et technologie de Hong Kong.

> Un risque de contagion ?

De nouveaux heurts ont eu lieu mardi, mais les forces de sécurité se sont empressées de faire taire les émeutes dès leur éruption et ont lourdement renforcé leur présence dans les rues d’Urumqi, où ont éclaté les manifestations. Les spécialistes de la question ouïghoure n'excluent pas des incidents isolés dans d'autres localités du Xinjiang, notamment dans les villes où la population ouïghoure est majoritaire.

> Le Parti va-t-il changer sa ligne ?

Des scénarios étrangement semblables : le Tibet au mois de mars 2008, le Xinjiang en juillet 2009 ; en moins de 18 mois d’intervalle, le régime chinois a dû faire face à deux explosions majeures de violences ethniques.Mais, selon certains analystes, les dernières émeutes pourraient, au contraire, conforter les partisans de la ligne dure au sein du pouvoir central. Et ce, à trois mois du 60e anniversaire de la création de la République populaire de Chine.

Pour aller plus loin : une carte représentant les différentes ethnies chinoises.

> De nouveaux affrontements au Xinjiang.