Pourquoi Bachar al-Assad s'exprime maintenant

  • A
  • A
Partagez sur :

Le président syrien a accordé une interview exceptionnelle à Europe 1 et TF1. Une prise de parole qui n'est pas neutre, souligne notre grand reporter Didier François, spécialiste de la région.

Quelques semaines après la reprise d’Alep et à l’heure où les discussions pour la paix entre les rebelles et le régime syrien se déroulent à Astana, Bachar Al-Assad a accordé une interview exceptionnelle à Europe 1 et TF1. Notre grand reporter, Didier François, qui revient de Syrie, décrypte les raisons de cette prise de parole quelques minutes avant la diffusion de l'interview, jeudi à 8h10.

Une opposition syrienne très affaiblie. "Toutes ses prises de paroles sont parfaitement calculées. Celle-ci tombe à point nommé avec les négociations de paix. Elles s'ouvrent sous le patronage de la Russie et de l'Iran, les deux grands protecteurs du président syrien. Bachar al-Assad fait figure de grand vainqueur face à une opposition armée très divisée, affaiblie, particulièrement depuis la reprise d'Alep par l'armée syrienne il y a deux mois. Aujourd'hui, les groupes rebelles n'exigent même plus la démission de Bachar al-Assad."

Le contexte d'élection présidentielle. Dans ce contexte, la France est l'un des derniers pays occidentaux à s'arc-bouter contre Bachar al-Assad. Elle estime qu'il doit quitter le pouvoir. "Mais il n'a pas échappé au régime syrien qu'il y avait une élection présidentielle en France et que François Hollande ne se représentait pas. C'est une occasion à saisir avec ce calcul assumé qu'à défaut de l'accepter comme partenaire, le prochain président français pourrait le reconnaître comme un acteur incontournable de la crise syrienne."