Pour se faire entendre, il pirate le "mur" de Zuckerberg

  • A
  • A
Pour se faire entendre, il pirate le "mur" de Zuckerberg
@ REUTERS
Partagez sur :

Pour prouver une faille de Facebook, un hacker palestinien a piraté le "mur" de Mark Zuckerberg.

Un hacker palestinien a piraté le "mur" Facebook de Mark Zuckerberg, le créateur du réseau social, rapporte le site Zone numérique, cité par le Huffington Post. Le jeune homme, expert en sécurité informatique, voulait attirer l'attention de Facebook sur une faille qu'il a découverte sur le réseau social.

Une faille sur Facebook. Mais ses nombreux messages envoyés aux équipes de Facebook sont restés sans réponse. Khalil Shreateh a donc décidé d'employer les grands moyens. Il a piraté le mur de Mark Zucherberg pour prouver qu'il disait vrai. Le hacker palestinien a ainsi montré qu'il est possible de poster un message sur le mur d’une personne même si elle n’est pas dans vos amis.

500 dollars de prime. Normalement, lorsqu'un internaute découvre une faille et la signale à Facebook, l'entreprise américaine lui verse une prime de 500 dollars pour le remercier. Dans le cas de Khalil Shreateh, ce n'est pas à une prime que le hacker a eu droit, mais à la fermeture de son compte sur le réseau social, momentanément.

Le bug réparé. Le bug a fini par être corrigé par les équipes techniques. Le compte de Khalil Shreateh a été rouvert. En revanche, il ne touchera pas les 500 dollars de prime car Facebook l'accuse d'avoir violé les conditions d'utilisation du site.