Pour Santos, le "principal défi" de la Colombie en 2017 est de construire la paix

  • A
  • A
Pour Santos, le "principal défi" de la Colombie en 2017 est de construire la paix
@ VINCENZO PINTO / AFP
Partagez sur :

Samedi, lors de ses vœux, le président colombien a invité les Colombiens à "laisser derrière les haines, les rancœurs, et les peurs du passé".

Le "principal défi" de la Colombie en 2017 sera de construire la paix, a déclaré samedi lors de ses vœux du Nouvel an le président Juan Manuel Santos qui a appelé à la réconciliation après plus d'un siècle de conflit armé.

"Laisser derrière les haines". "Le principal défi que les Colombiens auront à relever l'an prochain est, sans aucun doute, la réconciliation et la construction de la paix", a indiqué le chef d'État colombien au cours d'une allocution télévisée. Juan Manuel Santos, prix Nobel de la paix en 2016 pour son engagement à mettre un terme au conflit armé avec la guérilla des Farc, a appelé à "laisser derrière les haines, les rancœurs, et les peurs du passé afin de construire, à partir de la richesse de la diversité, à partir de la tolérance, à partir du respect, le pays que nous voulons et dans lequel nous avons commencé à vivre".

Pas encore de paix avec l'ELN. Un accord de paix a été signé cette année avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc, marxistes) pour mettre fin à plus de 52 ans de confrontation avec la plus importante et plus ancienne guérilla du pays. Il reste au gouvernement à entamer des pourparlers de paix avec l'Armée de libération nationale (ELN, guévariste), seule guérilla à ce jour active, issue comme les Farc d'une insurrection paysanne en 1964 et qui compte encore environ 1.500 combattants.