Pour Moody’s, la France reste AAA

  • A
  • A
Pour Moody’s, la France reste AAA
Après Standard & Poor’s, c'est au tour de Moody's de réévaluer la note de la France : à ses yeux, l'Hexagone mérite toujours son AAA.
Partagez sur :

L’agence de notation n’a pas modifié la note de la France, contrairement à Standard & Poor's.

Alors que Standard & Poor’s a décidé vendredi de dégrader la note de la France, Moody’s, l’autre grande agence de notation, a maintenu lundi le triple A de la France et indiqué qu’elle n’envisageait pas de dégrader cette note dans les prochaines semaines, a-t-elle indiqué lundi dans un rapport publié sur son site consacré au pays.

Cette annonce était attendue, puisque Moody's avait annoncé mi-octobre qu’elle se donnait trois mois pour étudier la note de la France. Une évaluation qui ne devrait pas être revue dans les prochaines semaines, puisque Moody’s maintient sa perspective stable : la notation devrait rester inchangée à court et moyen terme.

Des agences aux évaluations contrastées

L’annonce de Moody’s peut intriguer lorsqu’on sait que Standard & Poor’s a dégradé la France à peine deux jours auparavant. Mais les agences de notation ont chacune leurs propres critères et peuvent ne pas avoir le même avis sur un pays.

De plus, les deux agences de notation n’ont pas les mêmes rythmes. Alors que Standard & Poor’s se veut très réactive, Moody’s met habituellement plus de temps à modifier la note d’un pays. Mais lorsqu’elle décide de dégrader un pays, elle met aussi plus de temps avant de considérer que ce dernier a amélioré sa situation.

C’est pourquoi la France peut à la fois être notée AA+ par Standard & Poor’s et AAA par Moody’s. D’autres pays, dont l’Italie ou le Portugal, sont également dans le même cas : Moody’s est plus confiant sur leur sort que Standard & Poor’s. Idem avec les Etats-Unis, notée AAA par la première mais AA+ par la seconde.