Pour Médecins du Monde, la bataille de Mossoul est une "catastrophe humanitaire annoncée"

  • A
  • A
Partagez sur :

Invité vendredi sur Europe 1, Joël Weiler, directeur des Urgences de Médecins du Monde s'est dit inquiet pour les habitants de Mossoul, en Irak.

Le sort de la population de Mossoul préoccupe l'association Médecins du Monde. "On s'inquiète pour la protection des populations civiles qu'elles soient prises en otages par Daech ou victimes des bombardements de la coalition", s'alarme vendredi Joël Weiler, directeur des Urgences de Médecins du Monde, sur Europe 1.

1,5 million de civils à Mossoul.Depuis le 17 octobre, les forces irakiennes aidées par la coalition internationale contre le groupe Etat islamique ont lancé l'offensive terrestre sur cette ville, fief des djihadistes en Irak. "Il y a 1,5 million de personnes" vivant à Mossoul. "On estime qu'il y a 6.000 hommes de Daech", précise Joël Weiler. "Nous sommes inquiets de la catastrophe humanitaire annoncée."

"Sceptique" sur des bombardements ciblés. Selon l'ONU, au moins 232 personnes ont été exécutées par l’organisation EI la semaine dernière. Le groupe EI aurait également forcé plusieurs milliers de personnes à entrer dans Mossoul pour servir de bouclier humain. "Personne ne peut être surpris que sur ce type de conflit, il y a des victimes. Il y a des populations civiles au milieu qui sont en rupture d'accès aux soins", déplore Joël Weiler qui se dit également sceptique sur la possibilité que les bombardements effectués par la coalition "soient ciblés". "Ce n'est pas par hasard si depuis six mois voire un an il y a une surmédiatisation de la reprise de la Mossoul. Les forces en présence préparent l'opinion publique à la catastrophe humanitaire annoncée."