Au Caire, le pape François dénonce les "populismes démagogiques"

  • A
  • A
Au Caire, le pape François dénonce les "populismes démagogiques"
@ KHALED DESOUKI / AFP
Partagez sur :

"Aucune incitation à la violence ne garantira la paix", a déclaré le souverain pontife, vendredi en Egypte.

Le pape François a déclaré vendredi lors de sa visite au Caire que les "populismes démagogiques" n'aideraient pas "à consolider la paix et la stabilité". "Aucune incitation à la violence ne garantira la paix", a insisté le pontife, dans un discours devant une conférence de la paix organisée par l'institution de l'islam sunnite Al-Azhar.

"Non à toute forme de violence au nom de la religion." Le pape François a appelé vendredi les dirigeants de toutes les religions à renoncer à l'extrémisme religieux et à lutter contre la "barbarie de ceux qui attisent la haine et la violence". "Disons une fois de plus un non clair à toute forme de violence, vengeance et haine exercées au nom de la religion ou au nom de Dieu", a déclaré le chef de l'Eglise catholique

La visite du souverain pontife, qui vise à améliorer les relations entre catholiques et musulmans, intervient dans un contexte tendu, trois semaines après les attentats revendiqués par l'EI contre des églises coptes à Alexandrie et Tanta qui ont fait 45 morts le dimanche des Rameaux.

Respect "inconditionnel" des Droits de l'Homme. Le pape François a aussi appelé au respect "inconditionnel" des droits de l'Homme, citant notamment "la liberté religieuse et d'expression", dans un discours prononcé devant le président Abdel Fattah al-Sissi. Le président Sissi est régulièrement accusé par des organisations internationales de défense des droits de l'Homme d'avoir instauré un régime ultra-répressif qui ne tolère aucune voix d'opposition depuis qu'il a destitué en 2013 son prédécesseur, l'islamiste Mohamed Morsi.

Dans son discours, François a expliqué que le "développement et la prospérité" nécessitent "du travail sérieux" et, "surtout, le respect inconditionnel des droits inaliénables de l'Homme, tels que l'égalité entre tous les citoyens, la liberté religieuse et d'expression, sans aucune distinction".

"Religion pour Dieu, nation pour tous". Citant une vieille devise nationaliste égyptienne "La religion pour Dieu, la nation pour tous", le pape a rappelé aux Egyptiens qu'on pouvait "croire et vivre en harmonie avec les autres, en partageant avec eux les valeurs humaines fondamentales et en respectant la liberté et la foi de chacun". Placée sous haute sécurité, la visite éclair du pontife argentin intervient moins de trois semaines après deux attaques contre des églises coptes orthodoxes en Egypte qui ont fait 45 morts et ont été revendiquées par le groupe jihadiste Etat islamique.