Pour Denis MacShane, "on est au début d'une énorme crise" au Royaume-Uni

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Pour Denis MacShane, ancien ministre des Affaires européennes de Tony Blair, le Brexit pourrait pousser l'Ecosse vers l'indépendance.

INTERVIEW

51,9% des Britanniques ont dit "non" à l’UE jeudi. Dans Europe Midi vendredi, Denis MacShane, ancien député travailliste et ancien ministre des Affaires européennes de Tony Blair a donné sa vision de l'avenir du Royaume-Uni et de l'Ecosse hors de l'Union.

Vers une indépendance de l'Ecosse ? "L'Ecosse voit son avenir au sein de l'UE", a affirmé la Première ministre écossaise dès l'annonce de la victoire du Brexit alors que les habitants du pays ont largement voté en faveur du maintien dans l'Union européenne. Écossais d'origine, Denis MacShane explique sur Europe 1 que "les Écossais (parlent) déjà d'un prochain référendum sur l'indépendance avec le Royaume-Uni pour rester dans l'Union Européenne". Pour l'ancien ministre des Affaires européennes, "on est au début d'une énorme crise" pour le Royaume-Uni.

"Européen pendant quelques siècles (encore)". Malgré le vote en faveur du Brexit, le Royaume-Uni est, selon lui, "européen pendant quelques siècles (encore)". "On était européen avant David Cameron, on va rester européen", dit-il, pointant la responsabilité du Premier ministre dans ce vote. Pour lui, "toutes les questions pratiques "n'ont pas été évoquées pendant la campagne", et notamment le futur des Britanniques vivant en Europe et inversement des Européens vivant au Royaume-Uni. "C'est un vote affectif qui dit non à l’immigration et non aux réfugiés. Un des grands mensonges [des partisans du Brexit] c'est que la Turquie, 75 millions d'habitants, va adhérer demain à l'Union européenne et donc que 75 millions de Turcs vont venir s'installer chez nous", regrette-t-il.