Pour Assad, les Britanniques ont "des politiciens de seconde zone"

  • A
  • A
Pour Assad, les Britanniques ont "des politiciens de seconde zone"
Partagez sur :

A l'occasion d'un entretien accordée à une chaîne australienne, le chef de l'Etat syrien a vivement critiqué les dirigeants britanniques.

Alors que la Syrie est depuis 2011 en proie à la destruction, à la guerre et que sa population tente de fuir le régime, son dirigeant, Bachar al-Assad a accordé une interview à une chaîne australienne. Au cours de cet entretien, le chef de l'Etat syrien tacle violemment les dirigeants britanniques, en s'appuyant sur le Brexit. 

"Déconnectés de la réalité". Après avoir évoqué la politique syrienne, c'est à peu près au milieu de l'interview (autour de 20') accordée à la chaîne SBS News et diffusée vendredi que Bachar al Assad pointe du doigt la politique britannique. "Ces responsables qui me donnaient des conseils sur la façon de gérer la crise en Syrie, et disaient 'Assad doit partir' ou 'Il est déconnecté' ont prouvé qu'ils étaient déconnectés de la réalité. Sinon, ils n'auraient pas convoqué ce référendum (...)", indique-t-il avant de voir dans le vote du peuple britannique une sorte de "révolte" contre ceux qu'il pourrait appeler parfois "des politiciens de seconde zone".