Portugal : 442.000 hectares partis en fumée, un record historique

  • A
  • A
Portugal : 442.000 hectares partis en fumée, un record historique
Les incendies de 2017 ont battu le précédent record de 2003, année où 426.000 hectares avaient brûlé. @ FRANCISCO LEONG / AFP
Partagez sur :

Les incendies de l'année 2017, en plus d'avoir été les plus destructeurs, ont aussi été les plus meurtriers avec 64 morts en juin et 45 en octobre. 

Les incendies au Portugal ont ravagé 442.000 hectares de végétation entre début janvier et fin octobre, atteignant un nouveau record historique, selon une première estimation publiée vendredi par l'Institut de la conservation de la nature et des forêts (ICNF).

2017, année la plus meurtrière. Selon des données compilées depuis 1980, le précédent record avait été établi en 2003, avec 426.000 hectares brûlés. Mais l'année 2017 restera surtout marqué par les feux de forêt les plus meurtriers de l'histoire du pays, qui ont fait 64 morts en juin et 45 en octobre.

80% du territoire touchée par la sécheresse. Ces incendies, qui ont ravagé 177.000 hectares de forêt et 265.000 hectares de broussailles, ont été attisés par des conditions climatiques particulièrement défavorables, marquées par une sécheresse sévère ou extrême qui frappe toujours plus de 80% du territoire portugais. Sur les dix premiers mois de l'année, les pompiers ont dû lutter contre 16.900 départs de feu, contre 12.782 à la même période l'an dernier. Le mois d'août a enregistré le plus d'incendies (3.738), mais octobre a été le mois le plus dévastateur avec quelque 224.000 hectares partis en fumée, soit la moitié de la surface brûlée sur l'ensemble de l'année.

Le gouvernement fragilisé. Mis en cause par son incapacité à éviter ces catastrophes à répétition, le Premier ministre Antonio Costa a dû remplacer sa précédente ministre de l'Intérieur et le gouvernement socialiste a adopté plusieurs mesures visant à réformer son dispositif de lutte contre les incendies, et les politiques d'aménagement des forêts.