Porsche - Volkswagen, l'épilogue inattendu

  • A
  • A
Porsche - Volkswagen, l'épilogue inattendu
Partagez sur :

Le constructeur allemand Porsche a ouvert la voie à un rachat par Volkswagen en débarquant son patron Wendelin Wiedeking.

Le constructeur allemand Porsche a ouvert jeudi la voie à la création d'un groupe intégré avec son compatriote Volkswagen et remercié son patron très contesté Wendelin Wiedeking au terme d'une réunion marathon de son conseil de surveillance. Dans le même temps, le conseil a donné son feu vert à la finalisation des discussions sur une prise de participation au capital de Porsche de l'émirat du Qatar.

L’échec de Wendelin Wiedeking est donc entériné. L’ancien patron de Porsche rêvait d'avaler VW. Porsche devait en effet prendre le contrôle total de VW en acquérant 75% du capital. Mais en mai dernier, le constructeur de voitures de luxe a dû admettre son échec, sur fond de crise financière et de chute des ventes automobiles.

Des questions restent encore en suspens. Le Qatar va-t-il aussi prendre une participation dans VW ou dans le groupe fusionné? Volkswagen va-t-il finalement racheter les activités automobiles de Porsche, qui deviendrait sa 10e marque, comme le défend le patron de Volkswagen ? L'affaire semble en tout cas entendue pour le Land de Basse-Saxe (nord), actionnaire à hauteur de 20% dans VW, et favorable à ce scénario.

Ensemble, Volkswagen et Porsche ont vendu l'an passé 6,4 millions de véhicules environ pour un chiffre d'affaires de plus de 120 milliards d'euros. Ils se rapprochent ainsi de leur ligne de mire, le numéro un mondial Toyota, même si ce dernier reste largement en tête avec plus de 8 millions d'unités vendues en 2007/2008 et 7,6 millions en 2008/2009.