Pologne : polémique sur l’enterrement

  • A
  • A
Pologne : polémique sur l’enterrement
@ REUTERS
Partagez sur :

Le choix du Wawel, le Panthéon polonais, comme sépulture à Lech Kaczynski, fait débat.

Quatre jours après le crash de l’avion du président polonais à Moscou, l’unité manifestée dans tout le pays est sur le point de voler en éclat. La discorde porte sur le lieu de sépulture de Lech Kaczynski.

Le président conservateur et son épouse Maria doivent être enterrés dimanche dans la crypte de la cathédrale du château du Wawel de Cracovie, en présence de dirigeants du monde entier, dont les présidents américain Barack Obama et russe Dmitri Medvedev. "Le couple présidentiel reposera à côté du maréchal (Jozef) Pilsudski", le père de l'indépendance de la Pologne en 1918, avait précisé mardi l'archevêque de Cracovie (sud), le cardinal Stanislaw Dziwisz.

Des groupes sur Facebook

Depuis cette annonce, des manifestations hostiles ont eu lieu à Cracovie. Par ailleurs, des groupes dédiés à ce mouvement de protestation ont fleuri sur différents réseaux sociaux en Pologne et sur Facebook. Des intellectuels et des journalistes ont publiquement critiqué ce choix. Le cinéaste polonais Andrzej Wajda, auteur du film "Katyn" sur le massacre d'officiers polonais en URSS en 1940, est allé jusqu'à appeler mercredi l'Eglise à retirer sa décision.

Semblant prendre ses distances, le président par interim Bronislaw Komorowski (libéral) a précisé que la décision avait été prise par la famille et les autorités de l'Eglise "sans intervention du gouvernement". Une précision qui désigne tout naturellement le frère jumeau de Lech Kaczynski, Jaroslaw, chef du parti d'opposition conservatrice Droit et Justice (PiS) dont on ne sait encore s'il va relever le flambeau et se présenter à la présidentielle.