Plusieurs tueurs près de New York ?

  • A
  • A
Plusieurs tueurs près de New York ?
@ REUTERS
Partagez sur :

La police est désormais persuadée que les victimes n'ont pas été tuées par une seule personne.

Le tueur en série des environs de New York serait-il en fait... plusieurs meurtriers ? C'est ce que pense désormais la police américaine qui enquête sur les meurtres d'au moins dix personnes dont les restes ont été retrouvés sur des plages de Long Island. Les enquêteurs pensent pouvoir regrouper les victimes en quatre groupes. "Aussi répugnant que cela puisse paraître, il n'y aucune preuve que tous ces restes sont l'oeuvre d'un seul tueur", a déclaré le procureur Thomas Spota.

Les quatre premières victimes identifiées par la police sont des prostituées, qui trouvaient leurs clients via le site de petites annonces Craigslist. Les enquêteurs recherchent celui qu'ils ont surnommé "Le tueur de Craigslist". Ils n'ont pas de preuves que ces quatre meurtres sont liés aux autres.

Deux femmes démembrées, un homme et un bébé

Deux autres femmes, prostituées également, ont ainsi été retrouvées, démembrées, sur la plage de Gilgo. Les enquêteurs y ont découvert les mains et la tête des deux victimes. L'une d'elles, Jessica Taylor, était une prostituée new-yorkaise de 20 ans dont on avait déjà retrouvé le torse en 2003 à 65 km. L'autre n'a pas été identifiée, mais son torse avait également été trouvé en 2000. Au vu de la technique de démembrement et de la proximité des lieux où l'on a trouvé les victimes, les enquêteurs s'orientent sur la piste d'un second tueur en série.

Un homme d'origine chinoise, et qui a subi "une mort violente", a également été retrouvé à côté des femmes démembrées. Mais rien ne semble pour le moment le relier à ces victimes. Une troisième piste à explorer pour les policiers...

Enfin, le corps d'un bébé, âgé de 18 à 24 mois, a également été découvert sur la plage. Mais la petite fille ne semblant pas avoir subi de violence, les policiers n'ont pas encore déclaré le cas comme un meurtre.

"L'endroit idéal pour se débarrasser d'un corps"

Le point commun entre toutes ces victimes semble en fait être simplement le lieu où elles ont été découvertes : une plage isolée, à l'abri des regards indiscrets. Pour le criminologue Joseph Pollini, interviewé par The Guardian, "c'est l'endroit idéal pour se débarrasser d'un corps. Il n'y a aucune caméra ou surveillance d'un quelconque genre et vous pouvez voir les gens arriver dans chaque direction depuis la route."

Les enquêteurs ne sont certains que d'une seule chose : "cette zone autour de Gilgo Beach a été utilisé pour se débarrasser de restes humains pendant une certaine période de temps", a dit Thomas Spota.