Plusieurs interpellations à Bruxelles, Mohamed Abrini aurait été arrêté

  • A
  • A
Plusieurs interpellations à Bruxelles, Mohamed Abrini aurait été arrêté
Mohamed Abrini figurerait parmi les personnes arrêtées vendredi, en lien avec les attentats de Bruxelles
Partagez sur :

Plusieurs interpellations ont eu lieu dans l'enquête sur les attentats de Bruxelles, a indiqué le parquet fédéral belge, vendredi. Mohamed Abrini, impliqué dans les attentats de Paris, aurait été arrêté. 

Plusieurs arrestations ont eu lieu vendredi dans l'enquête sur les attentats de Bruxelles. "Le parquet fédéral confirme qu'il y a eu plusieurs arrestations au cours de la journée dans le cadre des attentats à l'aéroport national de Zaventem et à Bruxelles, métro Maelbeek", a indiqué le parquet dans un court communiqué. Selon la télévision publique belge VRT et une source policière à l'AFP, Mohamed Abrini, recherché depuis les attentats du 13 novembre à Paris, figurerait parmi les interpellés. Une information que le parquet n'a pas encore confirmé.

Mohamed Abrini serait l'homme au chapeau. D'après la VRT, le Belgo-Marocain serait "plus que probablement" le fameux "troisième homme" de l'aéroport de Zaventem, visible aux côtés des deux kamikazes de l'aéroport sur les images de vidéosurveillance et en fuite depuis les attentats du 22 mars. Jeudi après-midi, le parquet fédéral belge avait lancé un nouvel avis de recherche pour tenter d'identifier cet "homme au chapeau". 

Lié aux attentats de Paris. Après l'arrestation de Salah Abdeslam et la mort de Najim Laachraoui, Mohamed Abrini était l'homme le plus recherché d'Europe. Il avait été filmé dans une station-service de l'Oise le 11 novembre, deux jours avant les attentats de Paris, aux côtés de Salah Abdeslam et de son frère, Brahim. Sur les images, on le voit monter au volant de la Renault Clio noire, retrouvée quelques jours après les attentats dans le 18e arrondissement de Paris. Son rôle dans les attentats reste cependant à déterminer. 

La radio télévision publique francophone RTBF évoque également une seconde arrestation et indique, au conditionnel, qu'il pourrait s'agir du suspect aperçu lui en compagnie de Khalid El Bakraoui, le kamikaze de la station de métro Maelbeek. Des opérations policières étaient toujours en cours à Anderlecht et dans d'autres quartiers de la capitale belge, vendredi soir.