Plus de 200 Français sont partis faire le djihad en Syrie

  • A
  • A
Plus de 200 Français sont partis faire le djihad en Syrie
Les djihadistes de l'État islamique d'Irak et du Levant (EIIL) sont très actifs en Syrie.@ Reuters
Partagez sur :

INFO E1 - Entre 70 et 80 combattants français sont aussi sur le départ ou déjà en route vers la Syrie. 

L'INFO. Il y a entre 1.500 et 2.000 djihadistes étrangers en Syrie actuellement. Ils viennent principalement du Maghreb, du Moyen-Orient, du Caucase mais aussi d'Europe et notamment de France. Depuis plusieurs mois, ces Français viennent en effet grossir les rangs des islamistes dans des proportions inégalées jusqu'alors. Un phénomène qui est encore plus important qu'en Afghanistan. Dernier exemple en date : dix jeunes, partis ensemble de Strasbourg, ont rejoint Al-Qaïda et la Syrie à la mi-décembre, selon les informations d'Europe 1.

Combien de Français en Syrie ? En ce moment, il y a entre 200 et 240 Français qui combattent en Syrie, selon les informations d'Europe 1. C'est deux fois plus qu'au mois de septembre, quatre fois plus qu'en mai. Et il y en a encore entre 70 et 80 personnes sur le départ ou déjà en route, prêts à rejoindre des compatriotes qui vantent, sur Internet, la guerre sainte accessible en quelques heures d'avion.

syrie, REUTERS

Un "djihadisme cinq étoiles" en apparence. Sur leur profil Facebook, ces apprentis djihadistes, âgés de 18 et 25 ans, se mettent en scène, barbus, vêtus de treillis, brandissant leurs armes. Ils invitent même leurs connaissances en France à venir s'installer en famille en Syrie. Tout est prévu, même le logement. Quelques femmes ont d'ailleurs fait le voyage. Ce type d'engagement ressemble à un djihad "cinq étoiles", raille un chercheur, contacté par Europe 1. Sauf qu'une fois sur place, pour certains, "à minuit le carrosse redevient citrouille", explique un fin connaisseur du dossier. Les aspirants au djihad sont souvent utilisés pour des tâches subalternes, comme la lessive ou la cuisine.

Entre quinze et vingt Français sont morts. Certains sont quand même choisis pour combattre, utilisés comme "chair à canon", comme disent les experts. Tous se disent prêts à mourir -entre 15 et 20 Français ont déjà été tués-, parfois dans des opérations suicides. Les familles, en France, ont parfois appris la mort par un simple SMS, envoyés de Syrie, comme Dominique Bons qui a été informée du décès de ses deux fils sur son téléphone. Aujourd'hui, seulement 80 djihadistes sont rentrés en France.

sur le même sujet, sujet,

• INFO E1 - Dix djihadistes sont partis en Syrie

ZOOM - L’Etat islamique en Irak et au Levant, une "franchise" d'Al-Qaïda

TÉMOIGNAGE - "J'ai peur de ne plus jamais revoir ma fille"