Plus de 200 civils tués en une semaine à Alep, selon l'OSDH

  • A
  • A
Plus de 200 civils tués en une semaine à Alep, selon l'OSDH
Un enfant sorti des ruines d'un bâtiment bombardé jeudi à Alep. @ AMEER ALHALBI / AFP
Partagez sur :

Sur ces 200 civils tués figurent 31 enfants, selon des chiffres communiqués vendredi par l'OCDH.

En Syrie, les raids aériens menés dans les quartiers d'Alep tenus par les insurgés ont coûté la vie à 123 civils, dont 18 enfants, au cours des sept derniers jours, rapporte vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Aussi dans les zones contrôlées par Damas. Sur la même période, les bombardements rebelles de zones sous contrôle des forces gouvernementales ont fait 71 morts, dont 13 enfants, dans la population, poursuit l'organisation proche de l'opposition, dont le siège se trouve à Londres. Huit autres civils, dont trois enfants, ont été tués par des tirs de l'armée syrienne dans des secteurs de la ville aux mains des insurgés, ajoute-t-elle.

Un hôpital visé jeudi. Jeudi, l'hôpital Al-Qods d'Alep, situé dans un quartier tenu par les rebelles, a été visé par des raids. Vingt personnes y ont été tués dont trois enfants et le dernier pédiatre officiant encore dans cette ville. Les Etats-Unis, "scandalisés" par ce bombardement effectué par le régime syrien, ont appelé jeudi la Russie à contenir le régime de son allié Bachar al-Assad.