"Plus d'espoir" de retrouver April vivante

  • A
  • A
"Plus d'espoir" de retrouver April vivante
@ REUTERS
Partagez sur :

La police a demandé aux volontaires d'arrêter les recherches. Le suspect est poursuivi pour meurtre.

L'étau se resserre autour de Mark Bridger, dans l'affaire sur la disparition d'April Jones lundi soir au pays de Galles. Arrêté mardi dans le cadre de l'enquête, l'homme de 46 ans est clairement soupçonné depuis vendredi d'avoir tué la fillette. "Il continue d'être interrogé. Son arrestation ne nous empêche pas de poursuivre nos efforts pour la retrouver", a expliqué le commissaire britannique en charge de l'enquête, selon la BBC.

Reconstituer l'emploi du temps du suspect

missing, april jones

© REUTERS

Toutefois, la police a demandé aux très nombreux volontaires d'arrêter de leur côté les recherches pour les laisser aux professionnels, une manière de leur faire comprendre qu'ils n'ont plus d'espoir de retrouver la fillette vivante. Cette dernière souffre d'une paralysie cérébrale qui lui nécessite de prendre quotidiennement des médicaments.

>> A lire aussi : A la recherche d'April, cinq ans

Les enquêteurs ont fouillé la maison et le véhicule du suspect, qui correspond au signalement de la voiture aperçue le soir de la disparition de la fillette. Désormais, ils s'attellent à reconstituer l'emploi du temps de Mark Bridger entre le lundi 18h30 et le mardi matin 3h30.

recherches

© REUTERS

Émotion dans tout le Royaume

La disparition de la fillette a suscité l'émotion dans tout le Royaume, jusqu'à David Cameron. Le Premier ministre avait exhorté jeudi la population à aider les enquêteurs. "Si vous savez quoi que ce soit, si vous avez vu ou entendu quoi que ce soit, si vous avez la moindre idée, parlez à la police, aidez cette famille à retrouver leur adorable enfant", avait-il lancé, se disant personnellement affecté par la disparition d'une fillette qui souffre de la même maladie que son fils, Ivan, gravement handicapé et mort à l'âge de six ans en 2009.

April était dans la même école que les filles de Mark Bridger, avec qui elle jouait régulièrement.