Scandale Petrobras : l'ex-président brésilien Lula porte plainte aurès de l'ONU

  • A
  • A
Scandale Petrobras : l'ex-président brésilien Lula porte plainte aurès de l'ONU
Le processus désormais lancé par l'ONU pourrait prendre cinq ans, a indiqué une porte-parole. @ EVARISTO SA / AFP
Partagez sur :

La plainte, dont l'examen pourrait prendre cinq ans, a été déposée auprès de la Commission des Droits de l'homme. 

L'ex-président du Brésil Luiz Inacio Lula da Silva, visé par une enquête dans le cadre du scandale pétrolier Petrobras, a déposé plainte auprès de la Commission des Droits de l'homme, a indiqué jeudi une porte-parole de l'ONU.

Admissibilité examinée. "La Commission des Droits de l'Homme de l'ONU a formellement enregistré le 26 octobre une plainte soumise par l'ancien président du Brésil Luiz Inacio Lula da Silva", a-t-elle déclaré dans un communiqué. La plainte, officiellement appelée "communication", doit maintenant être examinée afin de décider si elle est admissible ou non par la Commission, a précisé la porte-parole. Elle a été transmise à la Mission permanente du Brésil à Genève qui "a deux mois pour rendre ses observations". "En tout, le traitement d'une plainte peut prendre jusqu'à cinq ans", a indiqué la porte-parole.

Lula dénonce une "persécution politique". Lula, qui fête jeudi ses 71 ans, accuse ceux qui le poursuivent de "persécution politique" et de vouloir détruire "les fondements de la démocratie". Le 6 octobre, le Tribunal suprême fédéral (STF) du Brésil a annoncé que l'ancien président était visé par une enquête pour appartenance à une "organisation criminelle organisée" d'hommes politiques ayant détourné des milliards de dollars du groupe pétrolier d'État Petrobras.