Pistorius "ne peut pas échapper à une condamnation pour meurtre"

  • A
  • A
Pistorius "ne peut pas échapper à une condamnation pour meurtre"
Oscar Pistorius risque une peine incompressible de vingt-cinq ans de prison s'il est reconnu coupable d'assassinat@ Reuters
Partagez sur :

C'est ce qu'a estimé jeudi le procureur en conclusion de son réquisitoire. La parole est désormais à la défense, pour clore vendredi ce procès fleuve. 

"Notre réquisition est que l'accusé doit être condamné pour meurtre", a déclaré le procureur Gerrie Nel, à l'issue d'un réquisitoire long de près de cinq heures. Ce dernier est convaincu qu'Oscar Pistorius a sciemment abattu sa petite amie Reeva Steenkamp en février 2013. 

Un procès fleuve. Le procureur Gerrie Nel s'est employé jeudi à mettre en lumière les "mensonges et contradictions" dans la version donnée par Oscar Pistorius, qu'il accuse d'avoir sciemment abattu sa petite amie Reeva Steenkamp en février 2013, au 40e et avant-dernier jour d'un procès fleuve débuté le 3 mars.

"Une mosaïque de faits" concordants. Selon le parquet, Reeva Steenkamp se serait réfugiée dans les toilettes pour fuir la colère de son ami, avant qu'il ne l'abatte en tirant quatre balles surpuissantes à travers la porte. Reprenant l'ensemble des témoignages, y compris celui du champion paralympique, le procureur a dessiné à l'audience ce qu'il a appelé "une mosaïque de faits" concordants, tentant de démontrer que chaque mensonge de Pistorius avait "un effet domino", et l'avait obligé à reconstruire sa version pour rester cohérent.

>> A LIRE AUSSI - Procès Pistorius : Reeva Steenkamp s'est protégée dès le début

Revirement de la défense. Et le magistrat d'énumérer "les 13 mensonges les plus flagrants" dans le témoignage de Pistorius. Le premier étant son mode de défense lui-même : après avoir longtemps soutenu qu'il avait entendu du bruit dans les toilettes, et tiré dans un geste d'auto-défense, croyant à la présence de cambrioleurs, il a ensuite tenté d'expliquer qu'il avait tiré sans intention de le faire, dans la panique, plaidant la thèse d'un accident.

>> A LIRE AUSSI - Oscar Pistorius a-t-il perdu la tête ?

La parole revient désomrais à la défense, avec la plaidoirie de l'avocat Barry Roux. Oscar Pistorius risque une peine incompressible de vingt-cinq ans de prison s'il est reconnu coupable d'assassinat.