Piratage : Moscou se dit "fatigué" de l'"amateurisme" des accusations des Etats-Unis

  • A
  • A
Piratage : Moscou se dit "fatigué" de l'"amateurisme" des accusations des Etats-Unis
Les services de renseignement américains ont accusé la Russie d'être à l'origine des piratages lors de l'élection présidentielle américaine.@ JOEL SAGET/AFP
Partagez sur :

Pour le porte-parole du Kremlin, les accusations de piratage du renseignement américain contre la Russie sont "absolument infondées".

Le rapport des agences de renseignement américaines accusant la Russie d'avoir interféré dans les élections de novembre pour chercher à favoriser la victoire de Donald Trump s'apparente à une chasse aux sorcières,
a déclaré lundi le Kremlin. "Nous commençons à nous lasser sérieusement de ces accusations", a dit le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov, réagissant pour la première fois à la publication de ce rapport la semaine dernière.

"Une chasse aux sorcières". "Cela rappelle vraiment une chasse aux sorcières", a-t-il ajouté, employant la même expression que Donald Trump vendredi dans une interview au New York Times. "Vous savez", a poursuivi Dmitri Peskov, "cette version du rapport qui a été rendue publique n'ajoute pas d'élément nouveau susceptible d'être commenté." "Ces accusations sans fondement, qui ne sont en rien étayées, sont réitérées de manière non professionnelle. Nous ne savons pas sur quelle information ils s'appuient", a-t-il dit.

Démenti catégorique du Kremlin. Prié de dire si Vladimir Poutine avait lui-même lu le rapport, Dmitri Peskov a déclaré que "rien dans le document ne mérite d'être lu en détail". Le porte-parole a énoncé de nouveau la position officielle du Kremlin, qui dément catégoriquement toute implication d'un officiel russe dans les cyberattaques qui ont visé les Etats-Unis pendant la campagne électorale.