Photos de sévices : Obama craint d'attiser "l'anti-américanisme"

  • A
  • A
Photos de sévices : Obama craint d'attiser "l'anti-américanisme"
Partagez sur :

Le président Barack Obama s'est finalement opposé mercredi à la publication de nouvelles photos montrant des sévices qui auraient été pratiqués par des soldats américains en Irak

Barack Obama a changé d'avis : les photos d'abus et de tortures pratiquées par des soldats américains dans des prisons en Irak ou en Afghanistan sous la présidence Bush ne seront finalement pas publiées. Le président américain a finalement estimé que malgré la volonté de transparence, ces images auraient des conséquences néfastes pour les troupes américaines encore sur le terrain.

Lors d'une apparition devant la presse, Barack Obama a expliqué son revirement sur cette question, et sa décision de s'opposer à une décision de justice enjoignant le Pentagone de rendre publiques ces photos. Il s'est dit "inquiet" pour la sécurité des soldats."Je crois que la publication de ces photos n'ajoutera rien à notre compréhension de ce qu'ont fait un petit nombre d'individus par le passé", a-t-il dit. "Je crois qu'en fait, la conséquence la plus directe qu'aurait leur publication ce serait d'attiser encore davantage les sentiments anti-américains et d'exposer nos soldats à un danger plus grand", a-t-il dit.

Des organisations de défense des libertés comme Amnesty International et Human Rights Watch se sont émues d'autant plus vivement qu'il y a encore peu, le gouvernement, malgré des réticences, paraissait disposé à se soumettre à l'injonction de la justice.