Petite @nnonce pour rencontre manquée

  • A
  • A
Petite @nnonce pour rencontre manquée
@ CAPTURE D'ECRAN LIKEALITTLE.COM ET YOUWERECUTE.COM
Partagez sur :

Comment contacter un(e) inconnu(e) croisé(e) à la fac ou dans le métro ? Le web a la solution.

En France, ces sites rappellent les petites annonces de Libération. Ces messages du type - "Vous, belle blonde, dans le train vers Lyon. Vous m’avez souri, mais quitté sans donner d’adresse…" - sont souvent objet de délectation pour les lecteurs du journal.

Deux sites internet, LikeALittle et YouWereCute, ont récemment décidé de reprendre ce principe des petites annonces. Façon 2.0.

LikeALittle, roi des campus américains

Le premier de ces sites est américain. LikeALittle, réservé aux campus universitaires, fait fureur depuis sa création. Il permet aux étudiants qui se sont croisés, sans s’aborder, de se contacter par mail. Exemple : "Au réfectoire du parc, hier, toi étudiant, brun, tu étais en face de moi, tu tapais sur ton Iphone, et tu as levé les yeux".

Si un internaute se reconnaît après avoir lu le message, il peut alors contacter, en privé, sur sa boîte mail, l’auteur du compliment.

Un destin à la Facebook ?

Depuis sa création, le succès du site est surprenant : les six premières semaines de sa création, il a réussi l’exploit de totaliser 20 millions de pages vues, selon le site TechCrunch.

Quel est le secret d’une telle réussite ? Tout comme pour Facebook à ses débuts, les messages de LikeALittle ne peuvent être consultés que par des étudiants d’une même fac. Or, ce système de développement en "petits mondes" est connu pour faciliter le bouche-à oreille.

Sur Twitter, les internautes américains attestent de l’écrasant succès de LikeALittle : "Avec ce site, peut-être que cela vaut le coup, finalement, de retourner à l’école…" , écrit l’un d’eux.

YouWereCute.com, TuEtaisMignonne.com

Le second site à faire revivre ces petites annonces, YouWereCute.com, est également américain. Comme LikeALittle, il traite des rencontres manquées. Mais cette fois le terrain de jeu n’est pas un campus, mais le réseau de transports en commun de New York.

Sur, une carte, en cliquant sur des intersections, des stations, des messages laissés par des internautes apparaissent. Par exemple : "Nous nous sommes brièvement regardés dans les yeux, à la station UWS Shake Scack. Je trouve que vous êtes adorable".

En France, les petites annonces ne sont pas encore passées du papier au web... Gageons que cela ne devrait pas durer.