Perpétuité pour les meurtriers des étudiants français

  • A
  • A
Perpétuité pour les meurtriers des étudiants français
Partagez sur :

Les deux Britanniques accusés d'avoir sauvagement tué Laurent Bonomo et Gabriel Ferez en 2008 à Londres ont été condamnés jeudi à la prison à vie avec des peines incompressibles de 35 ans pour Nigel Farmer et de 40 ans pour Daniel Sonnex.

Les deux Britanniques accusés d'avoir sauvagement tué les étudiants français Laurent Bonomo et Gabriel Ferez en 2008, à Londres, ont été reconnus coupables jeudi de tous les chefs d'inculpation retenus contre eux : meurtre, séquestration, cambriolage et incendie volontaire. Ils ont été condamnés à la prison à vie, avec des peines incompressibles de 35 ans pour le premier et 40 ans pour le second.

Nigel Edward Farmer, 34 ans, et Daniel Sonnex, 23 ans, n'ont pas réagi à l'annonce du verdict, prononcé par les douze après quasiment 23 heures de délibération. Le juge Saunders leur a expliqué qu'ils avaient échappé à la réclusion à perpétuité totale, c'est-à-dire sans possibilité de sortie anticipée, uniquement en raison de leur jeune âge.

Les deux victimes étaient "des jeunes hommes talentueux et honnêtes", "absolument pas responsables" de ce qui leur est arrivé, a martelé jeudi le juge britannique. Etudiants à Londres pour quelques mois, ils avaient été lacérés de près de 250 coups de couteau, dont une grande partie administrée après la mort. Leur appartement situé à New Cross, dans le sud-est de Londres, avait ensuite été incendié pour tenter d'effacer des preuves.

Le ministre britannique de la Justice, Jack Straw, a lui-même présenté des excuses aux familles des deux étudiants français, un geste inhabituel. A la suite d'une erreur de l'administration, Daniel Sonnex, incarcéré pour une attaque à l'arme blanche, avait en effet bénéficié d'une remise en liberté provisoire juste avant de commettre le double meurtre à Londres.

Les parents des deux jeunes Français vont engager des poursuites, sur ce point, contre le Royaume-Uni. Lydie Bonomo, la mère de Laurent, l'a confirmé au micro de Nathalie Chevance :