Pérou : réveil du volcan Misti, le plus dangereux du pays

  • A
  • A
Pérou : réveil du volcan Misti, le plus dangereux du pays
Le Misti n'a pas connu de grande éruption depuis 2.000 ans. @ ERNESTO BENAVIDES / AFP
Partagez sur :

ACTIVITÉ - Le volcan crache des gaz mais son altitude (5.822 mètres) et l'action des vents les rendent inoffensifs pour la population.

Le volcan Misti, dans le sud du Pérou, considéré comme le plus dangereux du pays, s'est réveillé et rejette actuellement des gaz magmatiques, a indiqué mardi l'Observatoire volcanologique du sud (OVS).

200.000 personnes menacées. "Les gaz que rejette le Misti sont magmatiques. Cela confirme que le volcan est en activité et non dormant comme beaucoup de gens le pensaient", a expliqué l'ingénieure de l'OVS Luisa Macedo à Arequipa, deuxième ville du Pérou. Le volcan Misti est situé à 17 kilomètres de la cité et, malgré son calme relatif depuis des décennies, il représente un grand danger pour près de 200.000 personnes qui vivent à proximité et qui seraient menacées par une éventuelle éruption.



Des gaz non dangereux. Selon Luisa Macedo, il y a quatre semaines, un groupe de chercheurs de l'OVS et du groupe européen de volcanologie Trail by Fire ont obtenu des images du fond du cratère du Misti, ce qui a permis de vérifier l'existence de fumerolles, signes d'une possible éruption prochaine. "Ce sont des fumerolles de gaz qui montent jusqu'à 500 mètres de hauteur et contiennent de l'acide sulfurique, du carbone et du calcium", a-t-elle expliqué. Compte tenu de l'altitude du volcan (5.822 mètres), ces gaz n'affectent pas la population locale et sont dissipés par le vent.

La dernière éruption date de 2.000 ans. Selon l'OVS, la dernière grande éruption du Misti a eu lieu il y a 2.000 ans, avec des colonnes de fumée et de cendres de 20 kilomètres. Plusieurs volcans du sud du Pérou ont montré une certaine activité ces derniers mois, comme l'Ubinas, secoué mi-janvier par une forte explosion qui a provoqué des émissions de gaz et de cendres, ou encore le Sabancaya, actuellement en étape pré-éruptive et placé en alerte jaune.