Pékin appelle Pyongyang, Séoul et Washington au calme

  • A
  • A
Pékin appelle Pyongyang, Séoul et Washington au calme
@ JUNG YEON-JE / AFP
Partagez sur :

Après les tirs de missiles réalisés par la Corée du Nord lundi, Pékin a appelé à la suspension du programme nucléaire, mais également à la fin des manœuvres américaines.

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a appelé mercredi la Corée du Nord à suspendre son programme nucléaire et, dans le même temps, les Etats-Unis à stopper leurs manœuvres militaires en Corée du Sud, afin de "désamorcer la crise" dans la péninsule.

Deux trains qui vont finir par se percuter. Usant d'une métaphore ferroviaire, lors d'une conférence de presse à Pékin, Wang Yi a mis en garde contre "une collision" en Corée entre "deux trains qui accélèrent l'un en face de l'autre sans qu'aucun des deux ne veuille céder le passage". "Afin de désamorcer la crise qui se prépare dans la péninsule (coréenne), la Chine propose que, dans un premier temps, (la Corée du Nord) suspende ses programmes nucléaire et balistique, en échange de l'arrêt des manœuvres militaires à grande échelle des Etats-Unis et de la Corée du Sud", entamées la semaine dernière, a déclaré le ministre chinois.


Stopper l'escalade des menaces. Cet échange de suspensions pourrait permettre "de ramener les parties à la table des négociations", a expliqué Wang Yi, deux jours après les tirs de missiles nord-coréens, dont trois sont tombés dans les eaux japonaises. En réponse, les Etats-Unis avaient annoncé mardi le début du déploiement de leur système de bouclier antimissile THAAD en Corée du Sud, une décision fermement combattue par Pékin qui y voit une atteinte à l'efficacité de ses propres missiles. La Corée du Nord avait elle aussi proposé en janvier 2015 de suspendre temporairement ses essais nucléaires si les Etats-Unis annulaient leurs manœuvres prévues en Corée du Sud. Washington comme Séoul avaient rejeté cette proposition.