Pédopornographie : 900 arrestations dans une enquête internationale

  • A
  • A
Pédopornographie : 900 arrestations dans une enquête internationale
Le site Playpen comptait quelque 150.000 utilisateurs. @ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le FBI et Europol ont permis l'arrestation de plus de 900 personnes dans le monde, soupçonnées d'avoir partagé des contenus pédopornographiques sur le darkweb.

Une vaste enquête internationale sur un site de pornographie infantile a débouché sur près de 900 arrestations dans le monde et l'identification de quelque 300 enfants victimes, ont annoncé vendredi la police américaine et Europol. Cette enquête de plus de deux ans a été menée dans le prolongement du démantèlement en 2015 du site "hautement sophistiqué" Playpen, dont le fondateur et gérant, un homme de Floride nommé Steven Chase, a été condamné cette semaine à 30 ans de prison, a précisé dans un communiqué le FBI.

Les méthodes controversées du FBI. Playpen, estimé être le plus grand réseau de partage en ligne de documents pédophiles, avec plus de 150.000 utilisateurs, avait été créé en août 2014. Ce réseau du "darknet" utilisait des protocoles spécifiques intégrant des fonctions d'anonymisation. L'enquête du FBI sur Playpen n'a pas été exempte de controverses, l'agence ayant pour parvenir à ses fins piraté des milliers d'ordinateurs dans plus de cent pays, ce qui avait hérissé des organisations de défense des libertés. Le FBI avait ensuite géré lui-même le site pédophile durant une douzaine de jours, afin d'identifier ses membres, ce que beaucoup ont dénoncé comme un abus.

368 suspects arrêtés en Europe. Steven Chase avait été interpellé le 19 février 2015, un mois après que les policiers américains eurent lancé leur enquête baptisée Operation Pacifier ("opération tétine") pour traquer les utilisateurs et fournisseurs de photos et vidéos du site Playpen. L'office de police criminelle européen Europol s'est elle chargée de vérifier et croiser les données pour identifier des coupables présumés en Europe. Un total de 368 suspects ont été arrêtés ou condamnés en Europe, a annoncé Europol vendredi. Aux États-Unis, l'enquête a permis 350 arrestations, dont 25 producteurs de pornographie enfantine et 51 personnes accusées d'avoir agressé sexuellement des enfants. Deux collaborateurs directs de Steven Chase ont reçu chacun une sentence de 20 ans de réclusion. Le nombre d'arrestations à l'extérieur des États-Unis se monte à 548, a précisé le FBI.