Pédophilie : une "circulaire" aux évêques

  • A
  • A
Pédophilie : une "circulaire" aux évêques
@ MAXPPP
Partagez sur :

Tous les cardinaux de la planète débattaient vendredi au Vatican sur le sujet.

C’était une grande première. A l’invitation et en présence du pape Benoît XVI, l'ensemble des cardinaux du monde débattaient vendredi au Vatican du scandale des abus sexuels, à l'origine de la plus grave crise vécue par l'Eglise catholique ces dernières décennies.

"Collaborer avec les autorités civiles"

Le Vatican ainsi décidé de préparer "une circulaire", destinée aux évêques du monde entier. Elle comportera plusieurs directives "pour un programme coordonné et efficace" contre la pédophilie. Le cardinal Levada, préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi ("ministère" chargé de ces questions), a également évoqué "l'écoute et l'accueil des victimes", et a parlé de "collaboration avec les autorités civiles" et "de l'attention qui doit être portée dans la sélection et la formation des futurs prêtres et religieux".

Au cours de la discussion qui a suivi cette présentation, il a également été suggéré "d'encourager les conférences épiscopales à développer des plans efficaces, articulés, complets de protection des mineurs", y compris dans les pays "où le problème ne s'est pas manifesté de façon dramatique comme dans d'autres".

Les victimes sceptiques

Des victimes ont déjà fait part de leur scepticisme face à cette nouvelle initiative de l'Eglise. "Nous ne saurons si c'est un développement satisfaisant qu'au vu des mesures qui sortiront de cette réunion", a déclaré Barbara Blaine, présidente de l'association américaine Survivors network of those abused by priests (SNAP), pour qui "être ému par de simples discussions est trahir des enfants vulnérables et des adultes blessés".

Andrew Madden, un Irlandais victime d’abus sexuels commis par un prêtre alors qu'il avait 11 ans, doute de l’efficacité du débat :

Les révélations d'abus pédophiles se sont succédé en cascade aux Etats-Unis et en Europe, notamment en Allemagne, pays natal du pape. Ce dernier a depuis condamné ces abus, rencontré des victimes et fait publier les consignes à suivre au sein de l'Eglise lorsque de tels abus sont découverts. C'est le cardinal William Levada, préfet de la congrégation pour la Doctrine de la foi (l'ex-Inquisition chargée notamment d'examiner tous les crimes graves au sein de l'Eglise catholique), qui présentera ce thème devant quelque 150 "princes de l'Eglise".